Deux policiers municipaux dédiés au quartier du Pin

A partir du 1er février 2023, deux agents de la police municipale exerceront de manière permanente sur le quartier du Pin qui doit « gagner en sécurité et en apaisement », selon Jean Dionis.

0 Shares

La police municipale d’Agen va connaître une réorganisation à compter du 1er février 2023. Le quartier du Pin, marqué par des problèmes de sécurité et de tranquillité publique va, notamment en bénéficier. « Nous avions pris l’engagement de passer de 23 à 27 postes, a rappelé Jean Dionis lors d’une réunion avec les conseillers des quartiers concernés. A l’heure des restrictions budgétaires, je peux vous dire qu’il n’y a pas beaucoup de services où nous sommes en mesure d’augmenter les effectifs. Dans ce cas, nous sommes face à une priorité. » Classé quartier prioritaire dans le cadre de la politique de la ville, le Pin brasse des populations très différentes entre les deux cinémas, le bureau de tabac, les laveries ou les différents commerces.

Marqué également par plusieurs faits divers, le restaurant McDonald’s s’est doté de ses propres agents de sécurité pour ramener de la tranquillité à ses clients. « Il y a une bataille à remporter sur ce quartier, estime le premier édile. Il faut gagner en sécurité et en apaisement. Nous ne pouvons pas oublier les faits divers tragiques qui s’y sont déroulés. Il existe de nombreux points de fixation, notamment au square, les alentours du Carrefour city ou à proximité du centre de désintoxication de la rue du 4 septembre. Nous devons y concentrer nos efforts car nous avons beaucoup d’ambitions pour ce quartier. Il est à proximité immédiate du centre-ville et a tout pour émerger. »

La zone d’intervention des deux agents se situe à cheval sur les quartiers n°3, 5, 16, 18 et 22.

Les conseils de quartier ravis

Concrètement, ce sont donc deux agents de la police municipale qui agiront sur ce quartier via la création d’un poste d’ilotage comme il en existe déjà dans le nord-est et le sud-est de la ville. Le binôme sera constitué d’un policier expérimenté déjà en poste et d’un autre faisant partie des jeunes recrues. « Leur principale mission sera d’affirmer leur présence sur le terrain. Ils doivent connaître leur quartier et ses lieux par cœur. Qu’il s’agisse des recoins, des impasses, des caches comme de ses habitants. Ils interviendront dans des conflits de voisinage, des problèmes de la vie quotidienne ou des faits d’ébriété sur la voie publique. Ils seront aussi chargés de repérer les habitations précaires, insalubres ou squattées. Pour des faits de délinquance plus importants, ils seront un lien privilégié avec la police nationale et la gendarmerie. »

De leur côté, les conseillers de quartier se sont réjouis de cette décision qui « va contribuer à redorer l’image de notre secteur » même s’ils ont estimé que les horaires de travail de ces agents, allant de 12h30 à 20h30, n’étaient peut-être pas des plus adaptés. « Les équipes de nuit embauchent dès 18h30 donc elles pourront prendre le relais pour maintenir une présence sur le quartier », a rassuré la municipalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 5 = 13