Et si Agen et Armandie accueillaient la Coupe du monde de rugby à XIII ?

Le conseil municipal a pris une parenthèse un peu sportive. Les élus ont voté la candidature de la Ville d’Agen pour accueillir 3 matchs de la Coupe du monde de rugby à XIII qui se déroulera en France en 2025. La municipalité compte bien solliciter le SUA pour appuyer sa demande.

0 Shares

Après Villeneuve-sur-Lot, Agen entre dans la danse. La Ville, sollicitée par la Fédération française de rugby à XIII, a souhaité être candidate à l’accueil de la prochaine Coupe du monde. Pour rappel, la France s’est vu attribuer le mondial de rugby à XIII. Cet événement se déroulera dans une quarantaine de villes et rassemblera simultanément 4 compétitions : masculines, féminines, jeunes et fauteuils. Les délégations arriveront en octobre 2025 puis la compétition se déroulera pendant 5 semaines, jusqu’à la mi-novembre 2025. Avec plus de 100 matchs et un million de spectateurs venus du monde entier, « ce grand événement sportif international sera synonyme de retombées économiques et touristiques pour l’ensemble des territoires qui accueilleront les compétitions », explique le rapport de la Ville. Le nouveau stade Armandie répond en totalité aux exigences d’un événement de cette ampleur et permet à Agen d’être un candidat légitime à l’accueil de toutes les compétitions à l’exception de la partie Handisport. Aussi, la municipalité souhaite se positionner en priorité sur la compétition masculine.

En partenariat avec le SUA

Le pack proposé par la Fédération est de 3 matchs (dont au moins un avec une tête de série, ce qui assurerait la réception d’une grosse affiche). La Ville d’Agen s’acquittera des charges relatives à l’accueil de la phase de poules de la compétition. Actuellement, ces montants sont fixés à 264 000 €. Cependant, Agen « espère bien réduire ce coût lors de négociations avec l’organisateur. » Afin de ne pas supporter seule les frais liés à la candidature, la Ville veut solliciter le SUA LG à hauteur de 30% des charges relatives à l’acquisition des droits. Un montant qu’elle estime « logique compte tenu des retombées économiques attendues pour le club en tant que percepteurs des recettes liées à l’accueil des manifestations au stade Armandie. »

Des valeurs semblables

La Coupe du monde s’inscrit dans une forte démarche éco-responsable (organisation de matchs en journée plutôt qu’en soirée, limitation des trajets, valorisation des entreprises et produits locaux, distribution aux écoles et aux associations des produits non-consommés dès le lendemain des matchs). Des éléments qui ne déplairaient pas aux élus. Agen et le Lot-et-Garonne y gagneraient en promotion et le rugby à XIII, délaissé dans la préfecture, aussi. Pour ce faire, le prix moyen de la billetterie rend cette compétition très accessible (moins de 30€ en moyenne et 10€ pour les billets les Bien habitué au rugby à XV, le stade Armandie pourrait revoir en son antre du moins chers).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

75 − = 73