Le Campus de Villeneuve-sur-Lot officiellement inauguré

Après un peu moins d’un an d’existence, le campus de Villeneuve-sur-Lot compte désormais 200 élèves. Une véritable activité étudiante prend vie dans la sous-préfecture.

0 Shares

Ne l’appelez plus « Campus connecté ». C’est pourtant sous cette appellation que ce nouveau lieu de formation en études supérieures a ouvert ses portes en janvier dernier à Villeneuve-sur-Lot. Si le lieu était dans un premier temps destiné aux étudiants désirant suivre un cursus universitaire à distance, de nombreux autres organismes de formation se sont greffés au projet et des cours sont également dispensés « en présentiel. » Voilà pourquoi il faut donc parler du « Campus de Villeneuve-sur-Lot ».

L’inauguration officielle du site a été faite la semaine dernière en présence du sous-préfet, de nombreux élus locaux et régionaux mais aussi d’Olivier Pujolar, vice-président de l’Université de Bordeaux, en charge des partenariats et des territoires. L’établissement bordelais est l’organisme de référence derrière la structure. Il faut dire que derrière ce projet, se cache l’idée de rendre accessible les études supérieures à des individus n’ayant pas la possibilité d’aller sur les bancs de la faculté. « Il n’y a désormais plus de filtre économique et territorial pour les études universitaires, s’est félicité Guillaume Lepers, président de l’Agglomération du Grand Villeneuvois qui a porté le projet. Il y avait un très gros décalage entre le nombre d’élèves qui réussissaient au bac et ceux qui allaient à la fac’. L’idée est donc de les remettre sur le chemin des études. »

Entre le tarif élevé des logements dans les grandes villes étudiantes ou simplement le coût du transport pour s’y rendre depuis une ville enclavée comme Villeneuve-surLot, les foyers modestes n’avaient pas la possibilité d’offrir à leurs enfants ces études supérieures. Ce sont en tout près de 160 formations qui sont disponibles et proposées à distance par de nombreuses universités françaises et pas uniquement celle de Bordeaux. Depuis la sous-préfecture lot-et-garonnaise, un étudiant peut donc parfaitement suivre un cours dispensé depuis Lille ou Dijon.

Près de 200 étudiants

Au total, ce sont près de 200 étudiants qui garnissent les rangs du Campus de Villeneuve-sur-Lot, contre 100 pour la première promotion, il y a près d’un an. Des chiffres qui ont dépassé les attentes de la collectivité. Il faut dire aussi que de nombreux organismes de formation bien connus dans le département se sont rapidement greffés au projet, permettant de proposer notamment sept BTS en présentiel. On compte ainsi Sud Management, l’UFA47, l’Oustal ou encore l’IFLS qui dispense des cours de français à des polytechniciens étrangers.

« Des pistes de réflexion sont en cours avec le CNED (Centre national d’enseignement à distance) et nos partenaires locaux pour offrir davantage de BTS en alternance et à distance, dont l’off re sur place n’est pas encore disponible sur le territoire », poursuit-on, du côté de l’Agglomération. Une telle off re permet au campus villeneuvois de jouir d’un rayonnement qui dépasse les limites de l’intercommunalité, certains étudiants venant de territoires encore plus enclavés. Ils contribuent aussi à faire vivre l’économie locale.

« Plus de 60 entreprises du Grand Villeneuvois accueillent un alternant issu de notre campus, précise-t-on. Notre ambition est de créer de l’emploi et des débouchés pour les étudiants du territoire. » Pour rappel, la création de ce lieu d’études a nécessité un investissement de 1,5 M€ pris en charge par l’Agglo et l’Etat à 30% chacun ou encore par l’Union européenne, à hauteur de 28%. Enfin, l’Université de Bordeaux apporte, elle, une contribution de 50 000 € sur cinq ans.

Les étudiants du Campus ont pu présenter leurs projets au président de l’Agglomération.

Une vie étudiante à Villeneuve-sur-Lot

Autre conséquence et peut-être celle qui est la plus inattendue, la présence des 200 élèves aux portes du centre-ville pourrait faire de Villeneuve-sur-Lot, une véritable ville étudiante, à son échelle. Une soirée d’intégration avait déjà été organisée en octobre dernier et les membres du campus vont se constituer en association. « Dès que j’ai rencontré Vanessa Sy (ndlr, coordinatrice du Campus) on a parlé de ça, confesse Sadia Gacem, étudiante en BTS Economie sociale et familiale. Ça lui tenait à cœur qu’il y ait une asso. Je trouvais ça intéressant de mettre en place des projets et participer à la vie étudiante. L’idée serait de dynamiser la vie du campus connecté. On a aussi rencontré le conseil de quartier qui aimerait faire des animations avec nous. » Les étudiants ont pu présenter leurs envies au président Lepers. Ils auront l’occasion de piocher les idées provenant de leurs homologues d’autres campus connectés, lors d’une rencontre prochainement organisée par l’université de Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 2 =