L’agence Souillé Frères repousse ses limites jusqu’à Toulouse

L'institution agenaise dirigée par Laetitia Dalché continue son développement. Après les agrandissements boulevard Carnot et une implantation à Brax, la Ville rose est dans le viseur.

0 Shares

Mais qui parviendra donc à ralentir Laetitia Dalché ? Cheffe d’entreprise aussi dynamique que passionnée,
l’Agenaise Laetitia Dalché multiplie les projets ambitieux dans son domaine de prédilection qu’est
l’immobilier. Son prochain défi : partir à la conquête de la métropole toulousaine ! En effet, en janvier
2023, elle ouvrira une nouvelle agence au cœur de la Ville rose, au 49 rue de Metz plus exactement..
« C’est une ville que j’apprécie énormément. J’ai commencé à songer à une implantation là-bas il y a quelques mois, puis une opportunité exceptionnelle s’est présentée avec ce local idéalement situé », constate-t-elle. Après quelques semaines de travaux sur site, Laetitia peaufine son recrutement et espère être fin prête pour le début d’année. Passer du bassin agenais qu’elle connaît sur le bout des doigts à un territoire aussi différent n’aura cependant rien de facile. « C’est un nouveau défi avec tout à construire : un nouveau marché à appréhender, un réseau à créer… On repart de zéro ! » Laetitia a néanmoins des atouts à faire valoir, à commencer par son expérience. En 2004, elle se lançait dans le métier aux côtés de son père Jean-Pierre Dalché à Aiguillon et Tonneins. Quelques temps plus tard, elle intégrait l’emblématique affaire de Jacques Souillé dans le cœur d’Agen avant de la reprendre définitivement, conservant au passage le même nom commercial. Depuis cinq ans, la progression est fulgurante ! « Je pense avoir une méthode aboutie et bien organisée, explique cette grande perfectionniste. Comme je suis une femme de terrain avant tout, je ne me contente pas de manager. Je dois donc laisser beaucoup d’autonomie à mes équipes (ndlr, onze personnes à ce jour) que j’ai constituées avec le plus grand soin. Cette collaboration étroite et structurée constitue une base solide. Il n’y a pas lieu de penser qu’on ne puisse pas reproduire ça à Toulouse. Et puis on cherche à s’inscrire dans la durée. On prendra notre temps mais on mettra tout en œuvre pour réussir. »

Le passé lui donne raison

Ce raisonnement lui a déjà donné raison par le passé. En 2020, Laetitia avait pris le risque de créer une
deuxième agence à Brax, de l’autre côté de la Garonne. « Je sentais que la rive gauche, en plein essor,
avait besoin de proximité. L’agence, très bien placée, est au carrefour de la TAG, du futur pont de
Camélat et du nouvel échangeur autoroutier. L’agence de Brax est vraiment le parfait complément à notre
agence historique agenaise. Brax est vraiment le parfait complément à notre agence historique agenaise. »

Alors qu’elle pensait être suffisamment occupée pour quelques années, elle fut finalement vite rattrapée
par son envie d’entreprendre. Chassez le naturel, il revient au galop…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 + = 68