QLIO : la qualité à tous les étages

De par son approche de compétences variées et sa formation immersive au plus près du mode de fonctionnement des entreprises, QLIO promet un apprentissage qualitatif. Un leitmotiv prédomine : former des étudiants prêts à devenir les rouages des entreprises de demain. , même si la poursuite d'études est bien sûr possible (en master ou école d'ingénieurs).

0 Shares

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le BUT n’est pas réservé aux élèves issus des filières technologiques au lycée, mais est ouvert à tous. A QLIO (Qualité Logistique Industrielle et Organisation), les étudiants y sont d’ailleurs plus considérés comme des pré-professionnels que de simples élèves. Ce département délocalisé de l’IUT de Bordeaux est une vraie passerelle vers l’emploi. « Nous formons un public prêt à rentrer dans le monde du travail à l’issue du diplôme. L’objectif attendu aujourd’hui par le ministère de l’Education nationale est de 50% d’étudiants embauchés à la fin de la formation », précise Séverine Sperandio-Robin, responsable de la formation QLIO. Ces étudiants pré-professionnels sont formés aux métiers essentiels au bon fonctionnement d’une entreprise, de la qualité à la logistique et la gestion des flux en passant par l’organisation des activités. Avec l’arrivée du BUT (Bachelor Universitaire de Technologie) en 2021, l’IUT a ajouté une corde à son arc avec l’initiation aux métiers du management et de l’animation, ce dès la 2ème année. « On parle ici de fonctions où l’on est amené à prendre des décisions pour faire vivre une société, ce sont des secteurs indispensables en entreprise », confirme Joël Farthouat, l’un des professeurs de QLIO. Les portes s’ouvrent alors très facilement vers l’industrie (aéronautique, agroalimentaire, pharmaceutique, automobile, mécanique, chimie, …) ou dans les services (transport, santé, humanitaire, grande distribution, administration…), qui sont très demandeurs de ces profils.

Un matériel de travail immersif

Aujourd’hui, QLIO accueille jusqu’à 60 étudiants en première année, mais la grosse tendance se dessine entre la deuxième et troisième année en alternance. Un nombre d’inscrits qui s’est vu multiplié par quatre récemment, amenant à compter près de 40% des effectifs de QLIO en alternance. De quoi renforcer ce lien entre l’entreprise et la formation du département délocalisé de l’IUT. Les étudiants se forment à QLIO sur du matériel et des logiciels qu’ils peuvent retrouver en entreprise. C’est dans une salle aménagée telle une petite usine que les étudiants mettent en pratique les théories rencontrées en cours. Une valeur ajoutée à la formation de l’étudiant, puisque les entreprises portent une attention toute particulière à ces savoir-faire. 27 semaines de stage sont aussi réparties sur les trois années de formation (trois en première année, 10 en seconde année et enfin 14 semaines en troisième et dernière année). Un élément qui compte aussi pour Séverine Sperandio-Robin et les enseignants : la formation à taille humaine de l’IUT. « Chacun de nos étudiants est connu des professeurs. Ils apprécient d’ailleurs ce cadre plutôt qu’être noyés dans la masse des plus grandes écoles », ajoute Séverine Sperandio-Robin. Il est d’ailleurs possible de passer une journée en immersion pour goûter aux activités et vivre comme un étudiant de l’IUT. Vous pourrez aussi aller à la rencontre de QLIO lors des portes ouvertes le mercredi 1er mars 2023 de 13h à 18h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 80 = 90