Une victoire pour s’implanter durablement sur le podium ?

La course aux barrages s'intensifie. Le SUA LG démarre dès cette semaine une série de six matchs clés dans la quête des phases finales de fin de saison. Actuel 4ème de Pro D2, Agen reçoit vendredi à 21h Biarritz, 3ème du championnat, pour s'établir sur le podium.

0 Shares

La mise en bouche de ce début d’année 2023 fut rondement menée par les Agenais. Avec deux matchs et autant de victoires contre Rouen, puis Vannes, le SUA a effacé quelques doutes perceptibles en fin d’année passée. Installant les prémices d’une équipe titulaire, après avoir pris le parti de la rotation lors des quatre premiers mois de compétition, Bernard Goutta et Raphaël Lagarde ont su redonner de l’impact à leurs joueurs. Un jeu porté un peu plus sur les combinaisons entre arrières a aussi insufflé un nouveau champ des possibles tactiquement parlant.

Le calme avant la tempête

Une semaine de repos n’aura pas été de trop pour les Agenais au vu du défi qui les attend. Ce ne sont pas moins de six matchs qui vont s’enchaîner jusqu’au 3 mars 2022, et ce, avec quatre réceptions pour deux déplacements. Inutile de préciser que la charge de travail est immense. Aussi, il est fort probable que le top six qui accédera aux phases finales en fin de saison, commencera grandement à dessiner à l’issue de ce bloc. « On aura des indications certaines, juge Bernard Goutta. Il faut qu’on prenne nos chances de se positionner durablement au classement parmi les premiers. On veut marquer notre territoire plus que jamais puisqu’on a appris de nos échecs. » Une préparation physique a donc été menée en amont la semaine dernière au sein du groupe agenais. « On a engagé cela de manière à faire monter les gars en puissance jusqu’à vendredi. Physiquement, ils répondront présent. L’accent est mis cette semaine sur la phase stratégique de l’épreuve qui les attend », ajoute-t-il. Toutefois, côté staff, il n’est pas question de s’aligner sur un objectif de points à l’issue du bloc. « C’est le début du sprint final, on s’est mis en confiance dernièrement et les quatre matchs à domicile seront plus qu’importants, mais pour le moment, on ne va pas se projeter plus loin que le match de Biarritz. Il faut savoir garder ses priorités », calme le Catalan.

Biarritz en quête de revanche

Si, lors de la 18ème journée de Pro D2, les yeux seront d’abord tournés jeudi soir en direction de la rencontre entre Oyonnax et Mont-de-Marsan, actuel leader et dauphin au championnat, ils seront par la suite dirigés du côté d’Armandie. Biarritz et Agen, c’est un choc entre le 3ème et le 4ème qui avait déjà fait des étincelles au mois d’octobre dernier, voyant les Lot-et-Garonnais s’imposer grâce à leur défense de fer. Mais avec le temps, les Basques ont su rectifier la mire et reprendre une longueur d’avance sur le SUA LG quand lui, enchaînait les résultats décevants. « C’est une équipe bien organisée et structurée avec des joueurs et un staff de qualité, qui se battent pour une cause commune et se ressourcent en elle. C’est une formation qui a tout pour jouer les premiers rôles du championnat. Il est certain qu’ils viendront avec un peu de revanche par rapport au match aller », analyse Bernard Goutta. Biarritz restant sur une défaite il y a deux semaines à Colomiers, les joueurs seront doublement animés par un sentiment de revanche. Pour les Agenais, l’enjeu est de taille, mais quoi de mieux qu’un exercice de haut vol pour « enfin » marquer son empreinte à la maison, tel un favori de la course aux barrages.

Le SUA privé d’Arnaud Duputs

Si la semaine de repos a grandement profité aux Agenais, en permettant les retours de plusieurs cadres, cette courte pause n’aura pourtant pas réussi au troisième du SUA Arnaud Duputs. Lors de la dernière rencontre face à Vannes, le capitaine en l’absence de Vincent Farré était sorti, alors touché aux ischio-jambiers. Cependant, les résultats d’une IRM passée la semaine dernière n’ont pas été des plus rassurants. Le joueur pourrait être arrêté pour « plus d’un mois », selon le manager suaviste. Fort heureusement pour les Agenais, le réservoir en troisième ligne est large à Agen, mais étant l’un des joueurs les plus utilisés cette saison, il est certain que son absence se fera remarquer, d’autant plus qu’il faut trouver un nouveau capitaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 3