Villeneuve-sur-Lot : les allées Georges-Leygues se dévoilent

La mairie de Villeneuve-sur-Lot et le cabinet parisien Signes Paysages, ont présenté ce mardi soir, un important projet de rénovation du boulevard Georges-Leygues, qui laissera notamment la part belle aux piétons.

0 Shares

C’est une véritable révolution qui va s’opérer sur le boulevard Georges-Leygues. D’ici deux ans, ce sont des véritables allées piétonnes qui permettront aux badauds de circuler de part et d’autre de cette artère défi nie comme l’entrée du centre-ville. « Il s’agit d’un projet phare de la municipalité, a résumé le maire Guillaume Lepers. Il est le fruit d’une réflexion menée par près de 800 participants, ayant donné lieu à 3000 propositions. Les architectes ont combiné cela pour donner vie à ce qui va devenir les allées Georges-Leygues. » Dans le fond, pas vraiment de surprise car les Villeneuvois avaient pu appréhender ces changements majeurs au cours d’une expérimentation grandeur nature, tenue au printemps 2022, durant près d’un mois. Quelques points diffèrent néanmoins, notamment sur la rive nord du boulevard, du côté du théâtre. La circulation restera ainsi ouverte sur la totalité de la contre-allée. Il avait été envisagé l’an passé de la fermer sur une partie pour donner vie à un grand parvis devant le théâtre, en détournant les véhicules vers la rue Thiers. Un projet compliqué par la présence riveraine de la Société Générale et la nécessité que les convoyeurs de fonds puissent circuler sans encombre. Autre changement, la présence de vastes terrasses, toujours de ce côté de la route. Si les bars et restaurants du côté Tour de Paris jouiront d’importants espaces devant les commerces, il en sera donc de même pour le Tandem et Phileas Fogg. Ce sont ainsi les places de stationnement en créneau qui ont été supprimées (ndlr, les places en épi sont maintenues de l’autre côté de la contre-allée) pour agrandir l’espace qui sera agrémenté d’arbres pour apporter de l’ombre en été.

Des ilots de fraicheur

Et du côté des arbres, il y aura de quoi faire dans ce projet d’allées Georges-Leygues. S’il existe déjà une vingtaine de plantations le long des places de parking, la végétation va véritablement investir et envahir l’artère et ses environs. « Avec les fortes chaleurs qu’on peut connaître en été, il est vraiment important d’avoir ces ilots de fraicheur en centre-ville, a complété le premier édile. Cela va rendre la circulation agréable pour les cyclistes, comme les piétons. » Des riverains qui pourront retrouver les habitudes prises durant l’expérimentation du printemps dernier mais aussi durant l’été et les fêtes de Noël, où la contre-allée côté Tour de Paris était neutralisée. Avec le passage défi nitif de la circulation sur la chaussée à 2×1 voie, de la place est gagnée pour offrir deux pistes cyclables mais aussi un vaste espace piétonnier.

La vitrine de l’entrée de ville

Derrière ce projet majeur du mandat Lepers, la municipalité espère améliorer le cadre de vie des habitants, encourager la déambulation pour accroître l’attractivité de son centre-ville. L’un des points les plus marquants sera probablement l’imposant parvis piéton au pied de la Tour de Paris. Réfléchi comme la vitrine de l’entrée de ville, il pourrait devenir un lieu de vie à part entière. Un endroit où l’on se rejoint avant de s’engouffrer dans la bastide pour aller faire les boutiques. Un peu plus loin, c’est au pied du monument aux morts, là aussi entièrement piétonnisé, qu’on pourrait profiter des beaux jours. Assurément, celles qu’il faudra donc appeler les allées Georges-Leygues, entrent dans le XXIème siècle. Les Villeneuvois devront encore attendre plus de deux ans pour voir ce projet prendre vie. Les travaux sont chiff rés à 3,58 M€ dont une grande partie devrait être imputée sur les budgets 2024 et 2025. Si les premières études seront réalisées avant l’été, les véritables travaux ne démarreront, eux, qu’en septembre pour que les commerçants profi tent de l’été. Un mot d’ordre qui vaudra sur toute la durée du chantier. « Quatre grandes phases de travaux ont été identifi ées, précise le maire. Nous travaillerons avec les habitants et les commerçants pour limiter les impacts et voir à quelle période nous devrons arrêter les travaux, pendant Noël et l’été, notamment, quitte à perdre quelques mois. » Ces concertations vont très vite arriver. Pour l’heure, la municipalité annonce une livraison du chantier sur la vaste fourchette du premier semestre 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 2