Au Gravier, la renaissance du kiosque par l’art

Après sept mois de longs travaux de réfection, le kiosque du Gravier a scellé son coup de neuf. A présent, la Ville compte bien en refaire un lieu d'animations culturelles.

0 Shares

« On ne va pas se mentir, il (le kiosque) en avait bien besoin. On pourrait même presque dire qu’il était question de sécurité à ce niveau-là. » Ces mots prononcés par Patrick Delaplanche, président du quartier 13, à l’origine de la demande de rénovation pour l’édifice, devaient être partagés par nombre d’Agenais et baladeurs du dimanche le long de l’esplanade. Le kiosque, réalisé en 1896, méritait bien un petit rafraîchissement. Cette « carte postale de la ville d’Agen » pour le maire Jean Dionis, bénéficie d’un nouveau souffle impulsé par le quartier Préfecture, anciennement quartier des Îles. Son conseil a pris 36 000€ du budget alloué aux quartiers chaque année par la Ville, pour redorer l’image de cet emblème agenais. Ainsi, enlèvement de la peinture contenant du plomb sur les boiseries et les ouvrages avant la pose d’une nouvelle couche, serrurerie, aérogommage du soubassement et du sol, révision de la couverture ou encore remplacement du lambris, c’est un véritable travail d’orfèvre qui a été mené depuis septembre 2022.

Les jeunes du conservatoire ont pu présenter un petit « show » pendant l’inauguration.

Un futur repère de la culture

Plus qu’un acte pour redonner jeunesse à ce symbole de la ville, l’objectif est maintenant pour le kiosque d’être de plus en plus utilisé lors de manifestations culturelles, sportives et ludiques. « N’oublions pas que c’était un endroit, qui, historiquement, permettaient aux musiciens et artiste en général de se produire en plein air », rappelle le premier édile. En effet, le kiosque est devenu au fil des années un lieu de rencontres et d’échanges intergénérationnels, en accueillant des manifestations diverses comme les défilés, foires et autres vide-greniers. « On veut que cela soit un emblème fédérateur à Agen. A l’avenir, on voudrait qu’il possède une identité populaire et festive », ajoute quant à lui le président du quartier 13. De ce fait, le kiosque devait prochainement accueillir de nombreux événements en rapport avec les arts vivants notamment. Pour marquer le coup, une troupe de danseurs du conservatoire d’Agen ont performé un court spectacle de hip-hop lors de l’inauguration. Un type de manifestations que vous pourrez donc possiblement vous habituer à voir près du fameux kiosque du Gravier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

49 + = 59