Pro D2 : le point sur la quête des phases finales

A quatre journées de la fin du championnat de Pro D2, Le SUA est actuellement virtuellement qualifié pour les phases finales du mois de mai. Cependant, il vaudrait mieux ne pas encore crier victoire car sa place est fragile.

0 Shares

Six places pour entrevoir le rêve. La phase finale de championnat prend de la place dans l’esprit de chaque équipe de haut de tableau au fil des semaines. Il n’est maintenant plus trop tôt pour regarder le classement, le calendrier et sortir les calculettes pour imaginer quelles seront les formations qualifiées pour prolonger leur aventure saisonnière au mois de mai. Pour rappel, à l’issue de la saison régulière, les six premiers du championnat se qualifient pour les phases finales. Les deux premiers eux, accéderont directement aux demi-finales, tandis que les 3ème, 4ème, 5ème et 6ème s’affronteront au préalable dans un quart de finale les 11 et 12 mai prochain. Pour l’heure, seul le leader Oyonnax est assuré de terminer la saison à la première position et donc, de sauter la case quart de finale pour une demi-finale directe. Derrière, Grenoble et Mont-de-Marsan, respectivement second et troisième, semblent s’être échappés parmi les autres candidats et devraient batailler pour obtenir la deuxième place. Ensuite, six clubs peuvent encore réellement espérer récupérer les dernières places du top six.

Quelle place pour le SUA ?

Si les lot-et-garonnais ont pratiquement dit adieu à la deuxième place et l’accès direct à la demi-finale de Pro D2, ils peuvent toujours obtenir une place en barrage. Problème, la défaite contre Oyonnax les a une fois de plus fait chuter, redescendant à la 5ème position. Devant eux, Vannes n’a qu’un petit point d’avance mais c’est bien derrière que la chasse est sonnée. Au bilan comptable jusqu’à la 7ème place, les clubs ont moins d’un match de retard sur les Agenais, rendant les possibilités encore très ouvertes. Bien que traversant une mauvaise passe, Provence, Biarritz et leurs sept points de retard ne sont pas non plus à écarter des pronostics. Bernard Goutta, qui avait donné pour objectif « le top six à la fin de saison », ne se priverait certainement pas non plus d’un barrage à Armandie en terminant 3ème ou 4ème. Pour Agen, il ne reste plus qu’à affronter Carcassonne, Aurillac, Nevers et Béziers. Sur une majorité d’affiches abordables sur le papier, la réception de Nevers apparaîtra peut-être comme une finale avant l’heure. On sait ce SUA capable de gagner contre n’importe, et inversement. Le fait est que les Agenais ont leur destin entre les mains et il ne faudra pas gâcher la moindre opportunité de goûter aux phases finales de Pro D2, six ans après en être sorti couronné de succès en 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 16 =