Le SUA a les pieds en phases finales

Au terme d'un retentissant succès contre Aurillac la semaine dernière, le SUA LG s'est ouvert les portes des tant espérés matchs à élimination directe en fin de saison, une première depuis 2017.

0 Shares

Après avoir tout connu en matière de déception ces deux dernières années, de la relégation en Pro D2 jusqu’à la lutte pour survivre dans cette même seconde division française, le SU Agen récupère enfin une bonne nouvelle. Vendredi soir, la 28ème journée de Pro D2 conclue, il était officiellement assuré de se trouver dans les six qualifiés pour les phases finales en fin de saison.
Une récompense gracieusement acquise en grande partie par le biais d’une victoire mémorable sur la pelouse d’Aurillac, où les succès des visiteurs ne sont que rares cette saison. Jeudi dernier, les lot-et-garonnais y envoyaient une équipe mixte, parsemée de titulaires, comme de jeunes espoirs, de remplaçants en manque de temps de jeu ou même de revenants, comme pour Arnaud Duputs et Clément Guarrigues qui disputaient leur première rencontre depuis plusieurs mois. Si, contre Carcassonne, le SUA avait prôné un jeu de vitesse, le terrain de Jean-Alric, usé par les averses, a forcé les Agenais à revoir leur plan de jeu contre les résidents du Cantal. On est alors reparti sur ce qui a été le plus travaillé et en vue cette saison côté « Bleu et Blanc » : la conquête et le combat. Et si cela avait pu montrer ses limites les dernières semaines, la réussite était de retour dans le camp suaviste. Cruel de réalisme, ils ont rapidement pris les devants par la marque de Mathieu Bonnet, positionné en 8 pour la soirée, et d’Arnaud Duputs, tous les deux en force. Asphyxié, Aurillac a bien tenté de se maintenir à hauteur en première période, en vain. Ses pénalités ne lui ont pas suffi et il s’est même vu sanctionner d’un carton rouge pour un placage dangereux sur Loris Zarantonello. A 15 contre 14, le SUA sent qu’il a un coup à jouer. Les premiers remplacements effectués se soldent en un rien de temps d’un nouvel essai de Sonatane Takulua cette fois, avant que l’arbitre ne siffle un essai de pénalité en faveur des Agenais dix minutes plus tard, validant un bonus offensif. Un dernier essai de Sosene-Feagai a permis d’aggraver la marque en fin de rencontre, preuve que les Agenais étaient bien déterminés à réaliser un coup ce jeudi soir.

Quatre jours de stage en Espagne

Après le match, le SUA était remonté à la troisième place du championnat. La qualification se rapprochait mais il restait encore à attendre les résultats des concurrents le lendemain. Ainsi, Mont-de-Marsan, Vannes et Nevers sont, eux aussi, allés de leur succès, quand les dernières opportunités hors du top six ont été effacées par les défaites de Colomiers et Provence. Six ans après son dernier passage à ce stade de la compétition, le SUA se savait officiellement en phases finales.
Un accomplissement énorme pour une équipe qui n’était pas encore assurée de son maintien à cette même période de l’année l’an passé. Toutefois, avec encore deux matchs de phase régulière, il faut dorénavant viser le barrage à domicile, hors, Agen est redescendu à la 5ème position. Pour retrouver la 4ème ou 3ème place, il faudra encore réaliser de grandes sorties sur le terrain. Pour ce faire, les hommes de Bernard Goutta ont profité de la semaine de repos pour se rendre sur la Costa Brava espagnole dès ce lundi. Ce stage où n’ont pris part que 36 joueurs sélectionnés par le manager en personne, a pour but de faire monter le groupe en puissance avant les dernières grandes échéances. Réglant les derniers détails de son rugby, à voir maintenant si les Agenais régleront aussi les derniers détails de points au classement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 − = 22