Le Smavlot à la relance des territoires

Afin de fédérer les porteurs de projets sur la volonté d'aider au développement du territoire, le Smavlot a lancé l'opération « Mon incroyable territoire », une affaire de marathons pour repondre aux enjeux locaux.

0 Shares

« Le Routard a identifié le Villeneuvois comme un territoire touristique en développement, c’est bien d’avoir ça, mais c’est tout aussi bien si les territoires ruraux qui l’entourent suivent eux-aussi cette dynamique ». Avec cette déclaration, Jacques Borderie, président du Smavlot (Syndicat mixte pour l’aménagement de la vallée du lot), confirme bien tout le leitmotiv du programme lancé avec Auxilia Conseil. Ce cabinet est à l’origine du dispositif mon incroyable commerce, déjà mis en place dans une dizaine d’annexes sur le territoire national. Déterminés à l’idée de répondre aux enjeux des territoires de la Vallée du Lot par leur développement, ces derniers ont mis au point le programme « Mon incroyable territoire », qui a déjà remporté un appel à projets pour les territoires ruraux et est en partie financé à 80% pour une enveloppe de 100 000€. « Ce projet se tient dans l’idée d’accompagner les porteurs de projets et les aider à trouver un équilibre financier dans leur démarche », confirme Jacques Borderie, qui estime que la multiplication de projets comme la création de commerces, profitent autant à son créateur, qu’aux citoyens et à la commune qui y gagne en développement.

Cinq étapes de marathon

Un dispositif similaire avait déjà été mis en place auparavant sur la commune de Cancon, permettant les aboutissements de quatre projets. « On s’est dit alors que ce programme pouvait profiter au territoire dans son ensemble ». Pour ce faire, la méthodologie a été repensée. « Cela s’adresse toujours aux porteurs de projets, mais avant, c’était sur une réunion sur un territoire avec pour objectif de s’installer dessus. Mais là, on a ciblé cinq zones avec cinq enjeux à développer. Ainsi, Fumel avec l’attractivité commerciale, le Confluent et Coteaux de Prayssas pour le tourisme, Villeneuve-sur-Lot pour l’agriculture et l’alimentation, Haut Agenais Périgord dans l’art, la culture et le patrimoine et enfin, le Lot et Tolzac dans le bien-vivre et le bien vieillir ont été sélectionnés. Ce projet prévu sur deux années se déroulera sous la forme d’un marathon de 36h dans chacune des zones choisies. Des ateliers seront préparés pour les porteurs de projets locaux avec des tuteurs spécialistes lors de ces marathons sur deux jours. Des prix seront même remis à la fin en fonction de la qualité des projets, le but étant de récompenser les citoyens en leur offrant un plus à l’installation. Le premier rendez-vous sera donné les 2 et 3 juin à Monsempron-Libos, où le projet a notamment été présenté par le Smavlot au grand public ce mois-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 78 = 79