Sainte-Livrade-sur-Lot : La Source se réinvente, elle, et les plaisirs de la table

Le restaurant situé au bord du Lot à Sainte-Livrade revoit son modèle économique après onze années de restauration traditionnelle. La multi-activité y sera dorénavant prônée en gardant une même ligne directrice : la gourmandise et le partage.

0 Shares

La bâtisse de La Source, où trône depuis 2011 le restaurant à l’origine de Sophie Robin et Véronique Melloul, promet une expérience d’évasion dans un cadre apaisant des plus idylliques. Ici, le côté chaleureux se mêle au son de la rivière qui défile aux pieds de La Source. Le lieu, créé dans les années 50, est imprégné d’une riche histoire culinaire, puisqu’il n’a vu que des tables de chefs s’y succéder. « Je dirais même qu’il est un témoignage de l’histoire de la France. Il a vécu et a évolué avec les époques. Au départ, on pouvait y dormir et profiter d’une boîte de nuit qui était nommée jadis « Le Trou », ajoute Sophie Robin, directrice de l’établissement.

Déjà 11 ans d’histoire

Avec Véronique, Sophie forme une équipe de longue date, qui nous ramène à l’année 2006, où les deux associées montent Le Bistrot Poulot du côté de Montmartre. Véronique, quant à elle, a fait ses armes aux tables de la capitale mais aussi derrière celles de grands établissements en Espagne, Nouvelle-Calédonie et en Australie. Cependant, désireuses de renouer avec un nouveau projet culinaire en harmonie avec la nature, les associées prospectent vers de nouveaux horizons. Après avoir visité une quinzaine d’adresses dans le Sud-Ouest, elles jettent leur dévolu sur La Source, qu’elles renommeront par la suite « Au bord de La Source, parce que cela fait sens de dire que notre restaurant était au bord de la rivière », confirme-t-elle. Par la suite, pendant dix années, Au bord de la Source s’est fait une place parmi les adresses incontournables du département, fidélisant une clientèle en recherche de bonne table et de bien-vivre.

Temps longs et reconsidération

Le travail acharné implique parfois l’usure et dans le cas de Sophie et Véronique, elle se fait ressentir à la sortie d’une crise sanitaire qui n’a pas adouci les mœurs en restauration. « On a tellement bataillé pendant cette période, pour rouvrir et rattraper le temps perdu, se souvient la directrice. La fatigue s’est implantée et quand les nuages ont commencé à s’assombrir sur le pouvoir d’achat et les coûts de l’énergie, au vu de ce que nous coûtait l’entretien de cette bâtisse, on allait droit dans un mur. » Ainsi, les deux femmes n’attendent plus et décident de repenser le modèle économique. « On trouvait que la période avait rendu les relations rudes. On a perdu le sens de la proximité et du partage. On voulait proposer un autre moyen de passer un moment autour d’une table », poursuit-elle.

Entre famille et amies

Après la pluie vient le beau temps et Au bord de La Source n’échappe pas à l’expression. Il y a un an, sur conseils de Pascale, la sœur de Sophie, les associées se mettent un projet en tête. « Elle nous a demandé si on aimait notre restaurant, on lui a alors répondu oui mais que l’on arrivait plus à le porter. » Au bord de La Source change d’abord de nom pour revenir à son origine de La Source et n’est plus le restaurant traditionnel. « On y viendra pour vivre des événements culinaires de tous types », qui se réserveront à partir d’un calendrier en fonction, telle une planification des aventures gourmandes de La Source. Elles ont alors continué de travailler jusqu’au 31 décembre 2022 en réfléchissant en parallèle sur ce plan. « C’était difficile à gérer donc depuis le début de l’année, on avait seulement ouvert pour les groupes sous forme de privatisation, et à ma grande surprise, cela avait bien marché », commente Sophie Robin. Avec ce nouveau projet, La Source devient une affaire de famille et d’amies, avec les arrivées de trois nouvelles associées en les personnes de Pascale, ainsi que deux amis de longue date, qui « sont très compétentes et se complètent idéalement sur les parties administration et marketing ». Si l’on dit souvent qu’il ne faut jamais travailler en famille ou avec ses amis, Sophie, elle voit la chose tout autrement : « moi je vous le conseille, toutes mes sœurs ont travaillé d’arrache-pied pour en arriver là, c’est une merveilleuse histoire. »

Quatre déclinaisons

Mais venons-en au fait, qu’est-ce que sera exactement cette nouvelle version de La Source ? Après un mois et demi de travaux non-stop, une inauguration en compagnie des plus fidèles clients du lieu s’est déroulée le mardi 18 avril. L’occasion pour Sophie de dévoiler les contours de ce projet. « La Source se vivra de quatre manières différentes ». La Table tout d’abord, qui sera ouverte pour une table d’hôte gastronomique une fois par mois. Un week-end par mois, un brunch qui ira chercher les saveurs du monde entier sera proposé, en plus de la privatisation de certains espaces pour des événements. Ensuite, La Source proposera une offre de détente chaque jeudi soir nommée Le Salon. Sur réservation et dans le principe de l’afterwork, vous pourrez y partager un moment dans l’ambiance d’un pub anglais revisité, profitant du billard, fléchettes et autres jeux à disposition, le tout, avec l’accompagnement des tapas et planches de la cheffe. Changement radical maintenant avec L’école, qui permettra à Véronique de donner des cours de cuisine pour cinq personnes maximum. Une activité complémentaire pour les particuliers ou en groupe, pour les étudiants comme les restaurateurs souhaitant prolonger leur savoir. « Cela faisait longtemps que Véronique souhaitait faire cela, c’est le propre des passionnés. Avec elle, ce n’est pas comme aller à l’école, mais plutôt comme être en immersion dans les cuisines du restaurant. »

Enfin, L’Outdoor complète et termine cette offre par les différents extras que produit La Source, comme son food-truck qui peut s’installer dans votre jardin. Vous pouvez aussi louer les services de Véronique en tant que cheffe privée dans votre cuisine et pourquoi pas acheter une box mystère, qui peut se traduire comme le prolongement du menu gastronomique à reproduire à domicile. En juin, l’établissement se dotera même d’un escape game « cuisine et sommellerie », pour se mettre en immersion et résoudre des énigmes sur le thème de la gourmandise. Un riche challenge qui s’offre à présent pour toute l’équipe de La Source. A coup sûr, elles y répondront dans le partage, le savoir-vivre et la gourmandise.

Renseignements //

La Source,

60 avenue de Bordeaux àSainte-Livrade-sur-Lot

Téléphone : 05 53 01 36 84

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

78 − = 75