Villeneuvois : l’Agglo se projette sur la voie verte et attend votre retour

Afin de résoudre les derniers soucis rencontrés, la CAGV a élaboré et dévoilé une nouvelle piste pour son projet de voie verte ralliant Villeneuve-sur-Lot au château de Rogé. Jusqu'au 10 mai, vous pourrez exprimer votre avis sur ce plan lors d'une concertation exceptionnelle.

0 Shares

Si dans un premier temps, l’Agglomération du Grand Villeneuvois (CAGV) avait envisagé d’utiliser le tracé de l’ancienne voie ferrée, c’est une autre option qui a finalement été envisagée : celle de longer les berges du Lot depuis l’avenue Henri-Barbusse, afin de rejoindre le Château de Rogé, comme énoncé lors du conseil communautaire du 2 février dernier. Car, auparavant, l’opposition avait levé quelques problèmes de taille, comme le passage du tracé à travers plusieurs champs exploités par des agriculteurs villeneuvois. Pour ce faire, l’Agglo avait entamé une déclaration d’utilité publique du projet, dans le but d’exproprier les propriétaires des terres concernées. En effet, il était compliqué de faire machine arrière pour la CAGV, après avoir évoqué pour la première fois en décembre 2021 ce projet de développement de la voie verte par la création d’une nouvelle liaison entre la Bastide et Penne-d’Agenais. Pour autant, l’Agglo ne souhaite pas mettre ses citoyens hors des débats et comme promis, elle a engagé le mercredi 19 avril une phase de concertation. Après tout, ce plan offrant une itinérance vélo bien plus attractive sur le plan touristique, a quand même été établi à destination des habitants.

Le tracé reconsidéré

Au sein de ce vaste projet avoisinant les 1,5M€ de budget, la question des champs traversés par la voie verte attendait une réponse. Avec le nouveau plan dévoilé, les habitants auront enfin une réponse. Visiblement, les agriculteurs se seront fait entendre, que ce soit en conseil communautaire ou par le biais de banderoles, puisque la voie verte contourne dorénavant les terres qui posaient problème. « Le secteur est jalonné de terrains agricoles et la CAGV souhaite que ce projet situé en large majorité en bord de Lot ne perturbe pas ou le moins possible l’activité agricole présente sur site. Aussi, la collectivité s’engage également à maintenir une facilité d’accès au Lot pour les besoins en irrigation des exploitants présents au bord du Lot. Le projet prévoit la mise en place de passage sous la chaussée de la voie verte pour maintenir le fonctionnement des systèmes d’irrigation puisant l’eau au Lot. Par ailleurs l’accès au Lot reste libre puisque le projet ne prévoit aucune clôture entre les propriétés privées et le Lot », confirme l’Agglo dans son communiqué. Ainsi, la future voie verte de 4,4 km sera aisément reliée à la voie verte actuellement existante afin d’offrir un réel circuit de randonnée vélo. Cette jonction se fera avec le prolongement de la piste cyclable située Avenue Henri-Barbusse. « A terme, l’ensemble du territoire de la CAGV sera traversé d’Est en Ouest par une voie verte sécurisée », appuie le rapport de l’Agglo. Le chemin se poursuit ensuite à partir de la rue Labourdette. En suivant le barrage de Virebeau, la voie verte s’installera sur les bords du Lot pour les longer jusqu’à son arrivée initialement prévue au château de Rogé. Ce nouvel axe directionnel de 3 m de large connaîtra de nombreux aménagements de signalisation et de sécurisation à hauteur des carrefours. Des aires de stationnements pour voitures sont également prévues. Ainsi on trouvera 24 places de stationnement au niveau du barrage et 12 places au niveau du site de Rogé.

Carte du nouveau tracé de la voie verte par la CAGV.

Un axe bénéfique

En plus de compléter idéalement le plan vélo mis en place par la CAGV, la voie verte favorisera la desserte des collèges et lieux de travail des actifs. « Aujourd’hui, les collèges de Villeneuve sur Lot (Crochepierre et Anatole France) sont desservis par une piste cyclable située Avenue de Fumel mais la jonction avec les quartiers résidentiels situés notamment rive Gauche est difficile et dangereuse. La mise en œuvre de cet itinéraire permettra une jonction sécurisée entre ces établissements et les quartiers rive gauche de Villeneuve ainsi qu’avec la commune de Bias via également la liaison avec la voie verte existante. » De plus, les principales zones d’emploi se trouvant à proximité, le projet profitera aussi aux salariés des zones La Barbière et La Grande pièce. Six mois de travaux seront à présent engagés. Au cours de l’année 2023, une première portion du pont des Cieutats et de l’avenue Henri-Barbusse sera mise en chantier. Au-delà, il faudra attendre la fin de la procédure d’expropriation.

A vous d'en décider 

Pour émettre vos jugements et idées sur le projet dans son état actuel, un dossier est disponible pour consultation publique sur le site de la CAGV jusqu'au mercredi 10 mai 2023 inclus. Un registre de consultation est également mis à disposition permettant aux citoyens. Deux lieux de consultation physique ont aussi été désignés aux heures habituelles d'ouverture : Siège de l'Agglomération du Grand Villeneuvois, 24 rue du Vieux-Pont à Casseneuil et la mairie de Villeneuve-sur-Lot, boulevard de la République. Une réunion publique sera organisée le mardi 16 mai à 18h30 à la Maison de la vie associative de Villeneuve-sur-Lot, rendant probablement les derniers verdicts du projet.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

93 − 83 =