Fêtes d’Agen : La version 2.0 des fêtes dévoilée

Évènement agenais de l’été, les Fêtes d’Agen ont dévoilé leur programmation définitive pour cette nouvelle édition. En recherche de sa « signature », les Fêtes d’Agen continuent leur évolution.

0 Shares

« Un évènement qu’on veut ancrer dans le calendrier », c’est ainsi que Clémence Brandolin-Robert, 1ère adjointe à la mairie d’Agen, partage son enthousiasme quand à la tenue de cette deuxième édition des Fêtes d’Agen. 
Ayant rassemblé 8000 spectateurs l’an passé sur le festival « in », la municipalité et la société Festival Production ont, pour la prochaine édition, retravaillé encore le programme pour toucher un plus large spectre et remanié l’organisation de façon plus souple, à la fois pour les festivaliers et les commerçants. « L’année 2022 a été une année de basculement pour le festival, 2023 est l’année de l’optimisation », a commencé Jean Dionis, maire d’Agen. Une optimisation qui s’est faite en « prenant note des demandes et retour de tous les types de public ». 
Ainsi, les deux soirées du festival « In » ont été pensée pour contenter un large spectre de spectateur.  En ouverture du festival, la soirée du vendredi a ainsi été pensée « familiale » avec des artistes pouvant être écoutés « aussi bien par les petits enfants que par les grands parents », comme le résume Stéphane Canarias de Festival Production. Trois cafés gourmands, Claudio Capéo et Charlie Winston se relaieront sur la scène place Esquirol à partir de 19heures. La soirée du samedi sera, quant à elle, axée plus « jeune ». Et à l’occasion d’une conférence de presse, la ville d’Agen a dévoilé le dernier artiste du festival off : Yanns. Il est connu pour ses tubes « Mon Chouchou », « En Détresse », et son plus grand succès « Clic clic pan pan » sorti en décembre 2021 et qui cumule plus de 106 millions de vues sur Youtube. L’artiste de pop urbaine a lancé son 4e album « Partir loin » en décembre 2022, un projet composé de 19 titres. 

Un festival off remanié

Grand changement de cette année, le festival off sera complètement revu. « L’an passé, le off avait finalement fait un peu concurrence au festival in », avoue Clémence Brandolin Robert. « Et les commerçants ne pouvaient pas spécialement profiter de la présence des spectateurs du in, notamment à cause de la circulation limitée de la foule (l’an passé, toute sortie de la place Esquirol était définitive, NDLR). » « Nous avons travaillé en partenariat avec l’UMIH 47 et les commerces  », a poursuivit la première adjointe. Une ambiance tenant plus de la bodega que d’un festival off sera donc proposée dans les rues d’Agen, le festival cherchant son identité tout en se rapprochant de l’esprit Sud-Ouest qu’on peut retrouver dans le Gers ou du côté de Bayonne. « On s’appuie sur nos voisins gersois ou basques mais nous souhaitons faire au festival une identité Agenaise », a tenu a précisé le premier édile.

Un cap de 500 000 euros 

Concernant le nerf de la guerre, la partie financière du festival, la ville à la aussi revue sa stratégie. Décriées l’an passé pour un déficit final à hauteur de 723 000 euros, les Fêtes d’Agen se donnent le cap de 500 000 euros de déficit à respecter, un déficit qualifié « d’indissociable d’une politique d’attractivité ». Le maire à ainsi rappelé qu’à son époque, le Pruneau Show accusait lui aussi un déficit de 300 000 euros. 
Pour respecter cette ligne de conduite, la Ville a plusieurs leviers d’économie grâce à cette optimisation du festival grâce à le remaniement du festival off mais aussi d’un point de vue sécurité. Contrairement à l’année passée, les CRS ne seront pas présents, évitant ainsi à la ville d’en financer une soixantaine. Une absence qu’elle compensera avec des renforts en police municipale venus de l’Agglo, Villeneuve et Montauban notamment, 17 policiers nationaux prévus et une montée en effort avec des sociétés de sécurité privée. La Ville espère également compter sur de nombreux partenaires avec des offres attractives et produits interessants pour les entreprises. 
Dans un souci d’accessibilité, tout en permettant une recette billetterie suffisante, une stratégie de vente avec une gamme de tarifs adaptés au plus grand nombre a elle aussi été élaborée avec notamment des offres limités comme en ce moment, un Pass 2 jours à 56€ pour 6 concerts. Mais aussi des offres familiales et étudiantes : une  Offre Tribu à  29€ par personne la soirée (dès 5 billets achetés), l’ Offre Famille 25€ /personne la soirée, dès 2 adultes et 1 enfant,  l’offre Pass Culture 33€ la soirée. Les plus jeunes profitent eux aussi d’un tarif préférentiel : pour les enfants  De 6 à 12 ans, la place est à 15€ et tout est gratuit pour les moins de 6 ans. Des concours sont également organisés régulièrement pour tenter de gagner ses places. De quoi  transmettre l’esprit des fêtes à toute la famille.

Yanns, dernier artiste dévoilé 

Auteur-compositeur-interprète français de musique urbaine, il est connu pour ses tubes « Mon Chouchou », « En Détresse », et son plus grand succès « Clic clic pan pan » sorti en décembre 2021 et qui cumule plus de 106 millions de vues sur Youtube.  C’est en postant, à l’été 2020, des extraits de ses chansons sur l’application TikTok, qu’il connait un succès immédiat. Il dépasse rapidement les 850 000 abonnés après avoir posté son titre Bébé. En décembre 2021, Yanns frappe fort avec le single Clic clic pan pan7 qui connait un franc succès sur les plateformes de streaming. Avec 100 millions de vues sur YouTube, il est certifié single de diamant ce qui lui vaut d’être nommé dans la catégorie Révélation francophone de l’année, aux NRJ Music Awards et de remporter le W9 d’or de la révélation streaming 2022.
En février 2022, sort son troisième album Pays des merveilles, certifié disque d’or en 8 mois avec plus de 50 000 ventes et suivit d’un 4e opus « Partir loin » en décembre 2022, un projet composé de 19 titres. 

Programme

Trois Café Gourmand à 19 heures 

Vendredi 25 août – Place Esquirol 

Charlie Winston à 20 heures 45

Claudio Capéo à 22 heures. 

Samedi 26 août – Place Esquirol 

Yanns à 19 heures 

Soolking à 21 heures 

Martin Solveig à 22 heures 30

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + = 29