A mobylette, ces Agenais qui repoussent les limites du road trip

C'est un drôle de défi que se lance ce groupe d'amis chaque année au mois de juin : partir à la conquête du Sud-Ouest au volant de Peugeot 103 d'origine. Ce week-end, leur escapade va les mener jusqu'à Saint-Jean-de-Luz.

0 Shares

Ce vendredi matin, sur la terrasse du M&Moi à Agen, se dresse un drôle de décor : une flotte de mobylettes s’apprête à réaliser 700km en quatre jours. Mais à 9h15, leurs conducteurs sont encore à la détente avant le grand départ. « A vrai dire, on aurait dû partir une heure plus tôt », s’amuse le groupe composé de Sophie, David, Julien, Benjamin, Damien, Kyle, David, Jerfi et Jeremy. Quelques minutes plus tard, ces Agenais allaient débuter leur troisième « Mob’trip », un road trip dans le Sud-Ouest, accompagnés de leurs Peugeot 103 qui revivent une seconde jeunesse pour l’occasion. Cette aventure part à l’origine d’un des deux David, pour lequel la fine équipe est arrivée en mobylette à son mariage. « On s’est dit qu’on pouvait essayer de les tester par la suite, afin de repousser leurs limites. Sur les neuf, il y en avait que deux qui avaient des mobylettes il y a trois ans ». Mettre ces bécanes au défi (à noter qu’une d’entre elles date de 1977), c’est bien le leitmotiv du petit groupe, qui les ont emmenées jusqu’à Biscarrosse il y a deux ans, puis sur la pointe du Cap-Ferret l’année dernière.

Une épreuve humaine

« Cette fois, on se met en direction de Saint-Jean-de-Luz Le but, c’est d’aller toujours plus loin chaque année, en rajoutant une cinquantaine de kilomètres. Donc, si à la base on partait sur trois jours, on est maintenant obligé de revenir le lundi », commentent-ils. Que ce soit pour les déplacements entre les points d’étape, ceux sur place et le retour, tout se fera à mobylette. « Elles passeront même la frontière espagnole à un moment », ajoutent-ils. Au-delà du folklore, c’est une sacrée épreuve qui attend une fois de plus les amis, compte tenu des pépins mécaniques qui surviennent pendant la traversée. Mais pas de quoi s’inquiéter, trois personnes endosseront aussi les rôles de mécaniciens, car Angélique suit le groupe avec un camion chargé d’affaires et de pièces de rechange en cas de besoin. Evidemment, au vu des assises sur les 103, il faudra braver l’inconfort, mais « on compense en découvrant de magnifiques endroits et en rencontrant de superbes personnes ». En même temps, avec un convoi de mobylettes, il y a de quoi taper à l’oeil… Partis du M&Moi, les amis se dirigeront en premier lieu vers Casteljaloux, avant de réaliser un premier point d’étape à Mont-de-Marsan. Ils traverseront ensuite les Landes avant d’atterrir sur la côte Basque. Le retour, lui, est programmé pour lundi. Attendant impatiemment ce moment chaque année, les amis se questionnent déjà sur leur destination en 2024. « Pour aller plus loin, on se rendra peut-être sur la côte de Perpignan ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 51 = 53