Villeneuve-sur-Lot : en 2023, la Corrida des Pruneaux poursuit sa montée en puissance

Repensée en 2022, la Corrida des Pruneaux, alors sur deux jours, avait connu un franc succès. Les 13 et 14 octobre prochains, la 8ème édition de l'événement phare montera en cadence pour faire vivre la Bastide, tout en fêtant le patrimoine local.

0 Shares

Il y a un an, les organisateurs ressentaient le besoin de faire évoluer la Corrida des Pruneaux. Avec le soutien de la mairie de Villeneuve-sur-Lot, la Confrérie du pruneau mi-cuit de la St-Luc et la Maison Roucadil, n’avaient pas fait les choses à moitié en proposant deux journées d’animations « dans une ambiance extraordinaire », témoigne Stéphane Gondal, l’un des responsables de la Confrérie, à l’occasion du lancement des inscriptions pour le d’ores et déjà incontournable ekiden de la Corrida. Cette année, le principe reste identique : promouvoir le pruneau tout en animant le centre-ville de Villeneuve-sur-Lot. Ainsi, on ne change pas une équipe qui gagne puisque les rendez-vous présents l’an passé feront leur retour en octobre, au même titre que les fours permettant de cuire des prunes gardées en stock pendant l’hiver. « Dernièrement, on avait eu un petit souci empêchant de mettre le four en place mais on tenait à le réhabiliter parce qu’on parle quand même ici de Corrida des Pruneaux », précise Stéphane. En effet, il serait dommage d’oublier petit à petit ce symbole du patrimoine local, alors que la manifestation lui est en partie dédiée. « C’est aussi un des enjeux de l’événement. Les Villeneuvois doivent se réapproprier le Pruneau d’Agen. Si on ne fait pas des efforts comme celui-ci, on finira par le perdre petit à petit dans l’inconscient collectif », estime le patron de la Maison Roucadil à l’origine du rendez-vous Sébastien Larroque.

Le village renforcé

Le vendredi sera installé comme à l’accoutumée désormais, le village festif qui avait vu passer plus de 5000 personnes en 2022. L’Office de tourisme s’y déplacera même en créant un petit office hors de ses murs habituels. « On va aussi profiter de nouveaux partenariats pour faire du job dating durant les deux jours. Les entreprises pourront communiquer sur leurs offres d’emploi et on espère bien réaliser une passerelle entre les participants, passants etc.. », détaille l’organisation. Le défilé de mode préparé par les élèves du lycée L’Oustal, en lien avec l’Union des commerçants et artisans villeneuvois (UCAV) ouvrira le champ des animations. Un rendez-vous sur lequel l’organisation a considérablement travaillé, avec une dizaine de magasins villeneuvois qui fourniront les vêtements qui seront portés par les mannequins. La première journée se conclura enfin du côté du théâtre Georges-Leygues en compagnie de tous les partenaires de la manifestation. La saison culturelle s’adaptant à l’événement, ils assisteront au cabaret « Plein feu ».

L’ekiden en force

Le programme s’intensifiera le lendemain avec les concours culinaires parvis Sainte-Catherine, en lien pour un avec des écoles de l’Agglo qui composent des équipes d’enfants qui présenteront leur plat. L’an passé, c’était l’école d’Hautefage la Tour qui était repartie victorieuse. Du côté du sportif, le concours d’ergo (un rameur fixe) fera son retour où 160 participants venant des clubs du département, sont attendus. La course Family sera également de la partie avec un parcours de 1,5 km accessible à tous. Les inscriptions se feront sur place dès le samedi matin ou bien le 19 août à l’occasion de la journée « Choisis Ton Sport ». Le clou du spectacle, une fois de plus, sera cet « ekiden », deuxième du nom en Lot-et-Garonne. Un format de course qui n’est ni plus ni moins qu’un marathon en relais. Sur 42,195 km, six coureurs se succéderont pour effectuer une ou deux fois, une boucle de 5 km parcourant autant le cœur de bastide que les Haras cette année. « On attend 120 équipes, contre 80 l’an passé, enchaîne Stéphane Gondal. Avec cette formule, on crée un village dynamique avec constamment du monde à l’intérieur ». A noter que pour chaque dossard récupéré, un euro sera redistribué à l’association 1001 Rêves d’Enfants. Dans le prolongement de la Corrida des Pruneaux, un événement pourrait même se greffer au week-end, le 15 octobre, pour compléter cette fête patrimoniale, sans que l’on en sache plus pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 21 = 29