A Tournon-d’Agenais se cache l’un des plus beaux villages de France

Dans le petit monde de Tournon-d'Agenais se concentrent une riche histoire articulée autour de son emblématique bastide et une activité alimentée par les nombreux événements et services sur place. En somme, un petit tour y est immanquable dans l'été lot-et-garonnais.

0 Shares

Un village qui perdure dans le temps

Aux confins de l’Agenais et du Quercy, trône un petit village de 750 habitants perché au sommet d’une colline, admirant ainsi les départements et vallées qui s’offrent à perte de vue depuis ses remparts. Sur ce léger « toit du Lot-et-Garonne » se sont succédées les époques tandis que Tournon-d’Agenais, elle, a subsisté. Oppidum gaulois aux temps romains puis bastide royale dès le 13ème siècle, la cité est un témoignage de l’histoire locale pratiquement figée dans le temps, puisqu’elle a su conserver ses éléments architecturaux phares. Bien évidemment, on y retrouve le cœur de toute bastide : la place centrale en carrée avec les cornières et les rues ordonnées tout autour. La particularité de Tournon, faisant son originalité, c’est son kilomètre de mur-rempart qui fait le tour de la cité, idéal pour les balades. En parlant de promenades, la ville est un carrefour des différentes terres du Lot-et-Garonne. A pied, on peut facilement y faire le tour et découvrir une multitude de paysages alléchants. Revenons à l’intérieur de la cité, où l’on retrouve son Beffroi, construit au 17ème siècle sur un modèle nordiste. Anecdote visible dès le premier regard, une horloge lunaire y est fixée. A l’origine, c’est un mécanisme à base de poulies qui permettaient de faire fonctionner cette horloge lunaire, dévoilant les faces de la lune en temps réel. Celle de Tournon est l’une des cinq installées à ce jour dans l’Hexagone. Le puit qui approvisionnait en eau tout le village a une époque n’a lui pas changé de place. La maison de l’Abescat mérite aussi un peu d’attention. Cette ancienne maison des évêques d’Agen, édifiée au 13ème siècle, fait partie des incontournables de Tournon-d’Agenais, au même titre que son clocher-château d’eau. On parle ici de l’emblème de la cité, visible à des kilomètres à la ronde dès que vous approchez du Tournonais, d’autant plus que la municipalité a investi depuis deux ans dans de l’éclairage à proximité. C’est en réalité un donjon qui a été abîmé par la Seconde Guerre Mondiale, puis démoli afin de le construire sous sa forme actuelle en 1957. Une formule innovante qui permet à l’entreprise Veolia d’exploiter le lieu comme réserve d’eau connectée à un forage.

Une multitude de services et loisirs

Même si la commune a été absorbée par le canton de Fumel il y a quelques années, il reste en Tournon-d’Agenais une certaine centralité qui dénote avec son image de petit patelin du Lot-et-Garonne. « On a des écoles, des installations sportives et culturelles, de nombreux commerces, pharmacie, banque et même la dernière caserne de pompiers créée dans le 47, fonctionnant uniquement avec des volontaires », énumère le maire Didier Balsac. A cela s’ajoutent aussi une maison médicale complète, un Ehpad dynamique de 80 résidents, en plus de la Maison Saint-Paul, un foyer médicalisé. « C’est plus de 100 emplois qui se concentrent au sein de ce pôle », précise-t-il. En 2024 d’ailleurs, une dizaine de logements en lien avec le pôle de l’Ehpad seront montés. Une réponse au projet d’habitat partagé du Département. Quand il s’agit de sport, Tournon-d’Agenais n’est pas en reste avec des sections théâtre, basket, randonnée au sein de son amicale laïque, sans oublier son club de tennis et l’USVL qu’on ne présente plus dans le rugby local. Côté loisirs, en 2015, la société Capfun s’est installée sur 14 hectares de la commune, en y implantant son camping quatre étoiles aux 250 emplacements, dont 230 bungalows. A deux pas du village, il accueille plus de 1400 personnes par semaine. Aussi, il serait dommage de ne pas s’intéresser à la vie associative locale. En effet, l’association Aventure Blues Complice organise des concerts de blues six à huit fois par an dans l’Abescat. A chaque reprise, des stars internationales profitent de l’acoustique de l’Abescat devant une salle comble. De par sa concentration d’activités, la ville brasse un bassin de vie de 2000 personnes.

Honorée par un label prestigieux

En 2021, Tournon-d’Agenais est devenue la 164ème commune a obtenir le label des « Plus beaux villages de France ». Depuis, sa fréquentation touristique a drastiquement augmenté, avec notamment 30% de visite en plus dès la première année sous son nouveau statut. « Pendant longtemps, les gens passaient près de Tournon, mais ne s’y arrêtaient pas. Le but a toujours été d’amener les passants a s’aventurer dans la bastide et le label a grandement changé les regards extérieurs sur la commune ».

Les temps forts de l’été tournonais

  • Du 7 juillet au 25 août, chaque vendredi, le marché gourmand posera ses valises sur la place de la mairie avec restauration et animations musicales sur place, à une exception près : le marché s’installera le jeudi 13 juillet et non le lendemain à l’occasion de la fête nationale.
  • Tous les dimanches matin, les marchés de l’été s’installent au rond-point en contrebas du village, où nombreux sont les exposants à vendre leurs produits locaux.
  • Le 15 août, place à la 48ème Foire à la tourtière. La journée sera consacrée à cette tradition culinaire issue transmise de génération en génération, selon une recette propre à la région. Le produit emblématique du Tournonais sera vendu sous la halle de la mairie et deux démos viendront ponctuer l’événement dans l’après-midi.
  • Les 26 et 27 août : la fête des Rosières. On pourrait dire de cette manifestation qui a traversé les époques qu’elle figure aujourd’hui comme la fête du village de Tournon-d’Agenais. Les rosières, c’est historiquement le moment où l’on met à l’honneur les jeunes filles émérites selon une tradition du XIXème siècle. Si en France, une centaine de villages maintiennent encore cette fête en vie chaque année, en Lot-et-Garonne, Tournon en est l’un des deux seuls représentants. Vous y retrouverez de nombreuses animations en ville durant le week-end.
  • Les 9 et 10 septembre, un nouveau rendez-vous se dévoile : la Foire aux vins et aux produits régionaux. Porté par l’association des Amis de la Bastide, sur la place de la mairie, une trentaine de vignerons et de producteurs locaux seront présents avec des espaces de restauration. Un événement qui fait écho à la déjà bien installée « Foire aux fleurs » du mois de mai.
  • C’est un petit prolongement des animations estivales qu’offre l’association Verdus sport nature. Avec « légendes d’automne », vous pouvez profiter d’un rassemblement de voitures anciennes en ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1