SUA : un besoin de redorer son image et vite !

Incapable de gagner à l'extérieur pour le moment, le SUA LG espère bien faire perdurer sa série d'invincibilité à domicile ce vendredi à 19h30. Pour cela, il faudra l'emporter contre Béziers, qui reste sur quatre victoires de suite face à Agen.

0 Shares

Au vu des déclarations du président du Biarritz Olympique (BO) Jean-Baptiste Aldigé, avant le déplacement du SUA chez les siens la semaine dernière, un sursaut d’orgueil était la moindre des révoltes attendues de la part des hommes de Bernard Goutta. Mais rien de ça n’a été ne serait-ce qu’observé le temps d’une illusion jeudi dernier à Aguiléra. Dans des conditions calamiteuses, entre pluie et vent, les Agenais avait pourtant le souffle dans leur dos en première période, mais derrière la botte de Thomas Vincent, le SUA n’a pas réussi à produire un rugby efficace au plus près de la ligne d’en but. Pénaltouche loupée, ballon tombé et mêlée ratée ont été les « maîtres maux » des Bleu et Blanc. Ajoutez à cela un carton rouge attribué à Joe Maksymiw (30e) pour placage dangereux et bien que devant au score à la mi-temps (0-9), le scénario de la suite du match n’était pas très optimiste. Comment lutter à 14 contre 15 avec un tel vent de face ? Eux-mêmes n’ont visiblement pas trouvé la réponse. 40 minutes et cinq essais biarrots plus tard (29-09), le SUA repartait une nouvelle fois bredouille d’un match en déplacement. « On a encore une fois rien maîtrisé à l’extérieur », lançait le manager du SUA Bernard Goutta après la rencontre.

Le moment de bascule ?

Que reste-t-il du club agenais au retour à l’entraînement, hormis des doutes et une 11ème place au classement ? Eh bien certainement la volonté de montrer un visage nouveau à l’approche de la réception de sa « bête noire » en la formation de Béziers. C’est peut-être surprenant sur le papier, mais les Bitérrois restent bel et bien sur quatre victoires de suite en deux saisons face aux Lot-et-Garonnais. « Ils ont une bonne conquête donc ce sera un bon test pour la nôtre qui est en difficulté ces derniers temps », analyse-t-il. De quoi permettre de dégager de nouveau une force collective. En tout cas, il faudra enfin s’attendre à une guerre des zones de marque. Il ne faudra pas se leurrer, le déplacement chez le leader vannetais la semaine prochaine ne sera pas une mince affaire pour récolter des points, il faudra une fois de plus montrer l’exemple pour de bon à domicile.

Vie de groupe :

Après Hamadache, d’autres retours attendus

Arnaud Duputs, Vincent Farré, Jean-Marcellin Buttin, Iban Etcheverry, Walter Desmaison, Tevita Railevu, André Warner, Timilai Rokoduru, Corentin Vernet, Henry Purdy et Harry Sloan… Voilà ni plus ni moins que l’infirmerie agenaise avant le coup d’envoi face à Biarritz. C’est une liste de taille, mais un tel dégât est devenu presque habituel depuis plus d’un an. Depuis la saison dernière, au SUA, les blessés se multiplient chaque semaine sans qu’il n’y ait vraisemblablement de raison apparente. Si pour les trois premiers jours cités dans la liste, il faudra encore patienter pour les voir revêtir un maillot du Sporting, d’autres ont repris le chemin de l’entraînement cette semaine, à savoir Tevita Railevu après sa grave blessure survenue en première partie d’année, Corentin Vernet, Harry Sloan et Walter Desmaison. De même pour Fotu Lokotui ou encore Sonatane Takulua, revenu lui de la Coupe du monde. Ces retours s’ajoutent à celui de Malik Hamadache contre l’US Dax. Des renforts qui pourraient aider Bernard Goutta et le staff a redonner de l’élan à l’équipe, en quête de points et de manière urgente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1