Commerce : les gourmandises de Michel Labat ont déjà séduit Villeneuve

Il y a deux mois, Michel Labat, chocolatier, pâtissier et glacier de renom dans la région, a exporté ses savoir-faire dans une toute nouvelle boutique à Villeneuve-sur-Lot. Du macaron aux chocolats, les gourmandises ont déjà trouvé leur place chez les Villeneuvois.

0 Shares

A Villeneuve-sur-Lot, gare à se balader le long des vitrines des commerces de la rue Sainte-Catherine, au risque d’y retrouver son âme d’enfant. Une boutique ne peut guère échapper à l’attention des passants depuis le 14 septembre, date de son ouverture, celle de Michel Labat. En s’en rapprochant, on y découvre multiples macarons et chocolats plus colorés les uns que les autres. La porte d’entrée passée, ce sont les odeurs sucrées qui imprègnent la seconde boutique du célèbre chocolatier.

De boutiques en boutiques

Une aventure personnelle démarrée en 1998 du côté de Valence-d’Agen après un long parcours dans l’hôtellerie-restauration haut-de-gamme. Michel Labat y ouvre sa première boutique où il vendait alors pâtisseries, macarons et chocolats. C’est en novembre 2010 que ce dernier installe pour la première fois ses créations en Lot-et-Garonne et plus exactement à Bon-Encontre. Seulement quelques années plus tard, le commerce déménage pour investir le cœur de ville agenais, à proximité de la place des Laitiers. Un poil usé par la charge de travail du domaine pâtissier, le chocolatier-pâtissier-glacier cède sa toute première boutique valencienne en 2022, mais rapidement rattrapé par le désir de faire quelque chose et surtout par l’ennui. C’est pourquoi, après une année et demie de prospection, il implante à Villeneuve-sur-Lot sa seconde boutique, dont Sabine Larroche est la responsable sur site, comme pour celle d’Agen. « C’est quelqu’un qui est toujours dans l’adrénaline de faire quelque chose. Il avait dans l’optique depuis longtemps d’ouvrir à Villeneuve-sur-Lot. Il m’a toujours dit que cela prendrait le temps nécessaire, mais qu’il allait s’installer sur Villeneuve un jour », commente Sabine. Toutefois, Michel Labat a toujours gardé son « laboratoire » dans le Tarn-et-Garonne.

L’univers gourmand

Au cœur du commerce, on retrouve les macarons qui ont déjà leur petite notoriété. Il se dirait même chez les touristes parisiens qu’ils n’auraient rien à envier aux macarons Ladurée, c’est dire… Peut-être un peu biaisé, la responsable vous dira même qu’elle « n’a jamais mangé quelque chose d’aussi bon », à vous d’en juger par votre propre essai. Les couleurs et les goûts se déclinent et certains se démarquent même. Sabine note les saveurs caramel beurre salé et crêpe dentelle caramel comme les best-seller de la boutique. « Quand on les achète, il faut les conserver au frigo avec une durée limitée avant la consommation : 4 à 5 jours, mais vous imaginez bien qu’il faut bien moins de temps que cela pour terminer la boîte », s’amuse la responsable. Ajoutez à cette offre les « macarons pas jolis ». Des macarons ratés à la production, cassés à la manipulation ou « quand il lui reste des coques et des crèmes en trop, Michel Labat laisse libre court à sa créativité et fait des mélanges. » Chez les chocolats, le « chouchou » des clients, c’est le chocolat noir simple. « Ce qui plaît le plus, ce sont les natures, on reste sur des ganaches aromatisées ». Qu’il soit noir, au lait ou blanc, fruité, en rocher, floral ou avec amandes, chacun peut y trouver son bonheur.

« On ne s’attendait pas à ça »

« On avait parié que l’ouverture fonctionnerait, mais pas à ce point là. Le démarrage a été à la hauteur de nos espérances. » De quoi réjouir la responsable, qui constate la satisfaction des clients originels villeneuvois, à l’heure de retrouver une boutique près de chez eux. « Le nom de Michel Labat et la qualité de nos produits sont responsables de l’engouement et de la curiosité que génère le commerce », ajoute-t-elle. Alors que Michel Labat fidélise sa clientèle villeneuvoise, ce dernier se prépare aux périodes de fêtes dans son laboratoire. Niveau macaron, la nouveauté se portera sur des produits salés pour l’apéritif et côté chocolats, Michel Labat crée des pièces uniques basées sur des chocolats de fêtes, sans oublier les ganaches proposées en ballotins et en écrins. Une toute nouvelle facette du commerce à découvrir au mois de décembre.

Renseignements //

Michel Labat, Chocolats et Macarons, 26 Rue Sainte-Catherine à Villeneuve-sur-Lot

Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 12h30, puis de 14h à 19h

Téléphone : 05 53 70 25 11

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − = 13