Agglo d’Agen : La ZAC Lamothe Magnac rapporte plus de 5 millions à l’Agglo

A l'occasion du conseil d'Agglomération du 16 novembre a été abordé le sujet de Lamothe-Magnac. Une zone d'activité commerciale dont les excédents dépassent les 5,6M€.

0 Shares

5,6 millions d’euros d’excédents. Une belle somme qui provient de la Zone d’activité commerciale de Lamothe Magnac, située à Boé. Et si pour certains usagers, c’est une zone incontournable avec des parkings, de nombreux commerces et une offre de restauration qui ne cesse de Granier et pour les commerçants du centre-ville, une des causes de la désertification de nombreux clients, pour l’Agglomération d’Agen, cela s’apparenterait plutôt à une belle poule aux oeufs d’or qui a produit un excédent non négligeable de plus de 5M€.
Un excédent qui, après de nombreuses négociations et tractations avec la ville de Boé, rentre désormais dans la poche de l’Agglo. « Nous avions une convention avec la ville de Boé mais on s’est très vite retrouvés face à un contentieux », contextualise Jean Dionis. A la base, la ville de Boé et l’Agglomération devaient se partager cette coquette somme 50-50%. « Il fallait prendre en compte qu’avait investi l’Agglomération et la ville de Boé avait une lecture plus restrictive des dépenses. » Ainsi, pendant un certain temps, cet excédant s’est retrouvé gelé et n’entrait pas dans les finances communautaires de l’Agglomération 

50% d’investissements 

Cependant, les deux collectivités sont parvenues à un accord. « C’est un bon accord, pas parfait certainement mais un bon accord », reconnaît le président. « C’était cet accord ou le tribunal administratif avec une commune fondatrice, et ça jamais, on trouvera toujours des accords. » Ainsi, certes l’Agglo empoche cet excédent de 5,6 millions d’euros mais s’est engagée à investir à hauteur de 50% sur la commune de Boé.

Vont donc bénéficier de ces investissements : 

  • L’allées de Riols qui part du rond point de Lacapellette et qui va jusqu’à l’Avenue André Tissidre. Une voie très passante, « au coeur de la zone économique et dont l’investissement relève de l’intérêt général », a précisé Jean Dionis. 
  • A été aussi convenu de prendre en charge la voie communale numéro 7 qui part de l’usine des eaux de Lacapelle et qui va jusqu’au magasin Harley pour poursuivre le maillage de la zone. 
  • L’aménagement d’un parking autour de l’aménagement touristique de la tour Lacassagne (nouvellement Maison de Garonne) ainsi que son éclairage.

    – Une piste cyclable vers la déchetterie et sur les quais de Garonne. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 43 = 44