Agen : So Kokedamart, un écrin vert rue Molinier 

Au 33 de la rue Molinier s'est posé depuis quelques mois un art japonais tout en poésie, le Kokedama. Chez So Kokedam'art, Agnès Aguirre propose ses créations de verdure toutes en originalité.

0 Shares

Des petites boules vertes suspendues dans les airs ou présentées devant la boutique attirent l’oeil et interroge les passants, qu’est-ce donc ? Ce sont les créations d’Agnès Aguirre, des Kokedamas. Un art végétal japonais qu’elle a fait atterrir dans la rue Molinier depuis cet été. « C’est un art que j’ai découvert véritablement par hasard. Cela signifie littéralement sphère de mousse », raconte Agnès avec son grand sourire habituel. Un Kokedama c’est en effet une plante qui se développe dans une boule de substrats recouverte de mousse et maintenue en place par de la ficelle de lin ou de coton. Une méthode qui permet de garder sa plante comme cela de 6 mois à 2 ans et de pouvoir la mettre en pleine terre par la suite. Ainsi, pas de plastique ni de pot et au besoin, la plante peut même être « remboullée  par Agnès», c’est-à-dire remise en forme dans une boule plus grande si la plante le nécessite. 
« Ça a littéralement été un coup de foudre quand j’ai découvert cet art il y a deux ans environ. Je me suis mise à me renseigner sur le sujet et à me former un peu toute seule. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est ce côté des mains dans la terre, de pratiquer avec du vivant. » Très facile d’entretien, il suffit de baigner la plante dans de l’eau de pluie ou de l’eau vieillie (laissée quelques jours à l’air libre avant d’être utilisée) ou pour certaines, d’utiliser un petit puits d’arrosage prévu par Agnès. C’est donc une plante qui peut suivre partout et être déplacée au gré de ses envies sans prise de tête et surtout, bien plus originale qu’une plante en pot classique. 


Sans brusquer les plantes 

« Quand on travaille avec des plantes, il ne faut pas travailler de façon brusque et rapide », explique Agnès. « Je me refuse à prendre des commandes à faire très rapidement, car c’est important de travailler de manière détendue. » En effet, c’est un exercice qui demande beaucoup de délicatesse. Il faut prendre soin de démêler les racines une par une sans les abîmer, nettoyer la mousse avec attention et bien travailler le substrat afin qu’il tienne correctement. Cela prend environ 1 heure à 1 heure et demie pour les plus grandes plantes. 
 Et à force de pratique, Agnès est désormais experte en son domaine. Dans sa boutique, on découvre avec émerveillement ses petites créations vertes qui, à l’occasion des fêtes, sont parties partout en France. Dans les Pyrénées, à Paris…Elles ont su séduire et trouver leur public. « Elles fascinent surtout les enfants quand ils rentrent, notamment parce que celles qui sont suspendues leur font penser à Avatar. » 

Idée cadeau originale ou idéal pour verdir les intérieurs de façon plus originale, il est possible de trouver son bonheur pour une dizaine d’euros ou plus selon la taille et la variété de la plante. Pour découvrir les créations pleines de poésie d’Agnès, rendez-vous rue Molinier chez So Kokedam’art ! 

Renseignements //
So Kokedam’art
33 rue Molinier à Agen.
Ouvert du mardi au samedi, de 10 heures à 18 heures.
nstagram : so_kokedamart 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 2 =