Albret : la première opération d’autoconsommation collective lancée par la SEM

La société d'économie mixte spécialisée dans l'énergie verte, la SEM Albret, a lancé en janvier 2024 la première opération d'autoconsommation collective du Lot-et-Garonne.

0 Shares

Créée en juillet 2021 par Albret Communauté, la SEM Albret est une société publique/privée spécialisée dans la production d’énergie renouvelable. Prochainement, la société d’économie mixte compte mettre en service ses premières centrales photovoltaïques dès mars 2024. Bruch, Buzet-sur-Baïse, Francescas, Lavardac, Moncaut et Vianne sont les six premières communes du territoire à tenter l’expérience. Ces dernières ont fait confiance à la SEM Albret pour installer des panneaux photovoltaïques sur leurs toitures municipales. La société spécialisée a ainsi financé, installé sans oublier, développé leurs premiers équipements solaires. La prise en charge de l’exploitation, ainsi que la maintenance des centrales, seront également effectuées par cette dernière.

Alain Lorenzelli, Président Directeur Général de la SEM Albret, ne compte pas s’arrêter là et ne souhaite pas se limiter au modèle classique de revente totale sur le réseau EDF. Étant donné que la majorité des communes de l’Albret seront impactées par l’augmentation des prix de l’énergie en 2022/2023, l’espoir de voir leurs factures diminuer prochainement est très mince. Si une réduction du montant des factures venait à arriver, cela ne se ferait qu’à partir de 2026 lors du renouvellement du marché de fourniture d’énergie. Néanmoins, des premières analyses économiques ont démontré que les centrales de la SEM Albret pourraient produire un kWh de 30% à 50% moins cher que les factures actuelles des communes. Pour certaines communes, les centrales pourront produire plus de 50% de leurs besoins d’électricité annuels.

La plus grande opération d’autoconsommation collective

« Autoconsommation Collective », c’est le nom de cette opération. Les communes peuvent choisir les bâtiments qui seront alimentés par la centrale lorsque cette dernière produira de l’énergie en journée. En partenariat avec le gestionnaire de réseau ENEDIS, la SEM pourra alimenter les bâtiments municipaux dans un périmètre d’au moins 2 km autour de la centrale. Cette nouvelle solution permet à la commune de garder son fournisseur pour s’assurer d’être alimentée en énergie lorsque la centrale n’en produit plus. 

En 2022, la SEM Albret avait déjà anticipé ce scénario lors de la signature des conventions d’occupation du domaine public. Les communes ont ainsi pu accueillir les projets d’électricité verte. De son côté, la société publique/privée a pu proposer une offre de revente de son énergie solaire aux communes dès le mois de janvier. La SEM Albret accueille ainsi la plus grande opération d’autoconsommation collective du département.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

90 − 89 =