Villeneuve-sur-Lot : on s’active sur le chantier de la Myre-Mory

Sur le stade Max-Rousié de Villeneuve-sur-Lot, avec le lancement de deuxième phase des travaux, on attaque du concret. Ce lundi, les élus ont posé la première pierre du futur pôle sportif et attractif rénové de la ville.

0 Shares

Durant deux mois, le chantier aux 3,5M€ du stade Max-Rousié a nécessité une première phase de préparation et de sécurisation des tribunes pour les travaux. Aujourd’hui, l’heure est au lancement de la deuxième phase, qui comprend la restructuration des intérieurs, la mise aux normes du stade et bien évidemment l’embellissement et l’extension de la tribune.

Pour rappel, le projet tient sur la volonté de donner un stade à la hauteur de la ville. Le complexe de la Myre-Mory fait figure de berceau du sport local, avec de nombreuses disciplines pratiquées en son sein (tennis, rugby, athlétisme, football) mais aussi pour des sports en indoor comme le tir à l’arc, la gymnastique, le tennis de table, arts martiaux, escrime et handball. Le stade Max-Rousié, rien que lui, est utilisé par le Villeneuve XIII, le Rugby Club Villeneuve (RCV XV) et le Stade Villeneuvois Athlétisme, sans oublier les écoliers des établissements scolaires de la ville.

La liste des tâches est longue

Dans ce stade édifié en 1956, on peinait jusqu’ici à compter les équipements qui répondaient aux normes de sécurité : la piste (épaisseur insuffisante du revêtement et problèmes de planéité) ; les vestiaires et les sanitaires n’étaient ni adaptés, ni en nombre suffisant ; la gestion des flux (joueurs, publics, entraineurs) n’était pas optimale et des problèmes d’accessibilité étaient aussi constatés.

Seront donc ajustés un certain nombre d’éléments, à commencer par la mise en accessibilité du stade pour les personnes à mobilité réduite. S’ajoutera à cela une séparation de l’allée centrale, qui était jusqu’ici empruntée aussi bien par les sportifs, que par le public. Le hall d’entrée sera aussi plus spacieux, favorisant l’accueil du public. Aussi, des sanitaires supplémentaires seront ajoutés pour répondre à l’affluence. Alors que dans l’une des extrémités du bâtiment sera installé un espace administratif vidéo pour les athlètes et dirigeants, de l’autre côté un espace buvette et sandwicherie en roof-top verra le jour. En point d’orgue, une loge panoramique, idéal pour l’accueil des partenaires et bénévoles des clubs et permettant la tenue de séminaire au cœur de l’enceinte sportive, sera aménagée en haut de la tribune. De plus, chacune des places sera remplacée, l’infrastructure sera même dotée d’une capacité d’accueil de 1500 personnes avec la mise à disposition de places debout sur les deux « oreillettes » de part et d’autre du stade. Quant au vif du sujet, la planéité globale de la piste sera rétablie et une tour de chronométrage homologuée et intégrée à l’équipement doit être ajoutée. Et rien que pour cela, on vous annonce un objectif de réalisation dans les six prochains mois. Ensuite et enfin, ce sera le tour de la réfection de la piste d’athlétisme pour conclure. Au total, une année de travail est nécessaire pour espérer voir le sport villeneuvois prospérer dans son édifice quasi neuf sur une bien plus longue période.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 7 = 8