Département : le soutien aux agriculteurs fait monter la tension en conseil

La semaine dernière, le soutien aux agriculteurs a été défini par le Département en conseil. En désaccord sur le contenu des aides, le groupe 100% Lot-et-Garonne a voté contre cette délibération, faisant fulminer la majorité.

0 Shares

Alors que les esprits pouvaient enfin se calmer à l’issue du vote du budget départemental en conseil vendredi dernier, la tension est rapidement remontée dans l’hémicycle au sujet des nouvelles modalités du monde agricole. Si 2,2M€ sont d’ores et déjà alloués à ce sujet, 5,6M€ se rajouteront à l’enveloppe pour la seule période 2024-2027. Pour cela, le Département propose de créer un régime d’aide aux équipements de protection des cultures, dotée d’une subvention qui peut monter jusqu’à 8 000€. On parle aussi de bonifications d’aide à l’installation de 33 % pour l’agriculture conventionnelle et 50 % pour l’installation en bio. Le projet prévoit aussi la création de lacs individuels pour sécuriser l’approvisionnement en eau.

La droite fondamentalement contre

Sur le principe, l’ensemble des groupes représentés au Département se sont mis d’accord sur la nécessité d’une aide pour le monde agricole, mais c’est bien sur le fond énoncé juste avant que cela s’est crispé. En premier lieu du côté de l’opposition de droite 100% Lot-et-Garonne : « Leurs nouvelles modalités n’apportent aucune simplification administrative, certaines demeurent inchangées, d’autres renvoient directement au Conseil régional. Nous sommes pour un soutien accru envers nos agriculteurs, mais nous sommes contre les modalités décidées par la majorité départementale qui, à notre sens, ne répondent pas aux priorités des exploitants agricoles lot-et-garonnais. Nous sommes fondamentalement contre leur façon de procéder. En effet, 8 000€ sont prévus pour les installations en agriculture conventionnelle contre 12 000€ pour l’agriculture biologique. Notre motion ne prévoyait aucune distinction. Il est à noter qu’en 2023 une progression du nombre d’agriculteurs avec un mode de production conventionnel a été observée, à contrario du nombre d’installés en agriculture biologique et d’éleveurs qui lui est en diminution… De plus, aucune piste d’action concernant des possibilités pour faire baisser les charges de nos agriculteurs ne sont relevées », affirmait Pierre Chollet. Pour cela, le groupe 100% Lot-et-Garonne a voté contre l’ensemble de ces aides.

« L’attitude incompréhensible »

De quoi faire réagir la majorité qui a vu en cette action « une attitude incompréhensible ». L’opposition répondait alors par sa proposition « d’aide forfaitaire de 10 000€ à chaque nouvel agriculteur s’installant dans notre département, peu importe son mode de production, avec une bonification à 12 000€ pour les éleveurs. » Le groupe la Dynamique citoyenne de Christian Delbrel a lui tenu à soutenir la proposition départementale, faisant la morale à ses confrères de Pierre Chollet : « On ne peut pas affirmer son soutien aux agriculteurs et voter après contre des mesures dont ils ont besoin et qu’ils réclament ». Sujet clos, la mesure a été adoptée à la majorité dans un clivant débat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 6 = 4