SUA LG-USM : un derby qui tombe à pic

Surfant actuellement sur une dynamique positive, le Sporting a l'occasion d'affirmer un état d'esprit nouveau en prenant sa revanche vendredi sur la pelouse de Montauban, seul tombeur du SUA à domicile cette saison.

0 Shares

C’est un beau test qui approche pour les hommes de Dave Ryan. Au mois de décembre, déjà, la réception de l’US Montauban, en clôture de l’année 2023, était un exercice intéressant pour le club agenais qui sentait une crise des résultats sportifs flotter autour de lui. A ce moment-là, Agen n’avait pas encore concédé la moindre défaite à domicile. Mais c’était sans compter sur une piètre performance des « Bleu et Blanc » et un drop salvateur du demi d’ouverture tarn-et-garonnais Jérôme Bosviel pour climatiser Armandie dans les derniers instants. Agen n’ayant plus perdu à la maison après cet échec, cette rencontre du 15 décembre reste quelque peu une anomalie cette saison. Les joueurs s’étaient-ils fait prendre par l’enjeu si particulier qui entoure chacune des rencontres entre les voisins du Lot-et-Garonne et Tarn-et-Garonne ? « Les matchs entre ces deux groupes sont toujours des moments particuliers. On fait toujours face à des émotions spéciales qu’on essaye de ne pas laisser prendre trop de place afin de ne pas se laisser emporter », témoignent coup sur coup les suavistes à l’approche du derby.

Alors la moindre des choses serait de rendre la pareille aux Montalbanais en allant faire un joli coup sur la pelouse de Sapiac. Une performance qui reste rare pour les Agenais. La notion de territoire est d’autant plus prégnante lors de cet affrontement : « Dans un match comme celui-ci, il faut vraiment rester précis tout du long. L’USM est une formation valeureuse et agressive, il nous faudra être concentré », assure le staff. Chaque équipe qui reçoit cherche à créer une forteresse imprenable, mais compte tenu de la forme du SUA dernièrement, il y a des raisons d’espérer un premier succès à l’extérieur cette saison. Après avoir créé la surprise contre Provence, bien accroché Nevers, le SUA s’est offert le scalp de Grenoble vendredi dernier (40-03). Un match complet auréolé d’un bonus offensif probant, démontrant l’efficacité de l’équipe ce soir-là, qui a quelque peu réussi tout ce qu’elle a entrepris.

Ne pas déjouer tactiquement

Pour autant, l’USM sait jouer avec ses armes. Si elle n’est pas la meilleure attaque de Pro D2, elle profite tout de même de son maître à jouer Jérôme Bosviel, qui a tant su faire déjouer le SUA par le passé. : « Lui, les derbys, ça le connaît. Il vient d’une génération où ce type de rencontres est encore très important. En plus, c’est un super joueur qui sait dominer l’affrontement tactique. Avec son jeu au pied, il peut contrôler le match stratégiquement », analysait Antoine Erbani avant le match aller.

De son côté, Agen, qui a de nouveau des lignes arrières décisives, a aussi des atouts à faire-valoir. La mêlée s’est stabilisée et la prise en touche semble enfin plus nette. L’équipe monte petit à petit sur son nuage mais n’est évidemment pas à l’abri d’en redescendre. A quatre points du top six du championnat, le SUA serait bien tenté de s’en rapprocher une fois de plus ce week-end. Un match capital pour dessiner les objectifs de fin de saison et redorer le blason agenais, quelque peu bafoué par la première défaite à domicile dans le derby il y a plus de deux mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38 − = 35