Documentaire : « Il était une fois dans le Sud-Ouest », un voyage itinérant dans l’histoire du rugby de chez nous

Dans son nouveau documentaire, le réalisateur agenais Christophe Vindis s'est intéressé à l'avènement du ballon ovale dans nos contrées du Sud-Ouest. Un film qui fait notamment étape à Layrac et Agen. A découvrir en avant-première aux Montreurs d’images le mardi 19 mars, puis sur France 3.

0 Shares

C’est en 1966 que naît Christophe Vindis dans la préfecture lot-et-garonnaise. Le 22 mai de cette même année, le SUA décroche son 5ème Bouclier de Brennus au Stadium de Toulouse contre Dax (9-8). Un signe ? Peut-être bien. Car, issu d’une mère italienne et d’un père tchécoslovaque, Christophe Vindis ne fait communauté avec sa ville d’Agen que par son rugby dans sa jeunesse. « Si je n’avais pas de racines avec ce territoire à la base, ce sport m’en a fait prendre par la force des choses », commente le principal intéressé, qui a depuis orienté sa vie dans la réalisation de documentaires. Une trentaine à son actif, dont une quinzaine dédiée ni plus ni moins qu’au rugby et ce, au fil de voyages à travers les quatre coins du globe « où ce jeu dépasse son simple cadre de sport ». Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Australie, Géorgie, Îles Tonga, Irlande… Christophe Vindis étudie sa passion en décryptant des parcours initiatiques dans chaque recoin où le rugby a pris une place fondamentale dans la société. Mais alors, comment ne pas en être venu à évoquer le Sud-Ouest de la France, berceau du rugby hexagonale ? C’est chose faite désormais avec « Il était une fois dans le Sud-Ouest ».

Pourquoi parlons-nous d’une « terre de rugby » ?

Nommé en 2023 au Festival international du film documentaire (Fipadoc) pour une précédente réalisation sur le rugby, l’Agenais y fait la rencontre d’une productrice de l’INA (Institut national de l’audiovisuel). Cette dernière lui propose de concevoir un documentaire sur le rugby dans le Sud-Ouest de la France en s’appuyant notamment sur la base d’archives audiovisuelles de l’INA, une occasion que Christophe Vindis ne manque pas : « Il était temps que je m’intéresse à ce territoire dont je suis originaire et qu’on comprenne pourquoi ce sport a autant d’importance chez nous depuis 150 ans. » C’est alors parti pour plusieurs mois de tournage, entre juin 2023 et janvier 2024, pour Christophe Vindis et ses équipes.

« Le monde se divise en deux catégories : ceux qui sont persuadés que la terre est ronde, et ceux qui la voient ovale. Pourquoi, en France, le rugby n’est-il pas qu’un sport, justement, mais aussi une terre, une culture, un accent, un rapport à la vie et aux autres ? Entre un sport anglais et la langue d’Oc, ce documentaire retrace comment la greffe a bien pu prendre sur notre territoire », nous est laissé entendre, en avant-goût du documentaire.

Extrait du documentaire « Il était une fois dans le Sud-Ouest » // France 3 Nouvelle-Aquitaine

Le cœur des hommes

Partant de l’estuaire de la Gironde, d’où le rugby de chez nous tient son origine, le documentaire fait de nombreux arrêts tout au long de la Garonne, ou bien au cœur des villes et villages qui parlent la même langue : celle du rugby. Ainsi, on s’y attache aux histoires de plusieurs communes et clubs : Stade Bordelais, Stade Montois, SUA LG, SA Mauléonais (64), Stade Toulousain, RS Mauvezinoise (32)… on y évoque même le village de Lascazères (65) et son traditionnel jeu de la soule, qui pourrait être l’ancêtre du rugby sur nos terres. « On voulait représenter les territoires qui symbolisent le grand Ouest, d’où la remontée de la Garonne pour trouver une diversité de villes où les clubs évoluent à des niveaux différents avec un trait commun : au-delà d’un maillot, d’un village, le rugby y est plus que du sport, c’est une manière de vivre ensemble », confie le réalisateur. Le documentaire, lui, s’ouvre dans l’antre de José-Pénétro et son pensionnaire de l’AS Layrac. A l’occasion du lancement de la saison en cours de Fédérale 1, en septembre dernier, on s’infiltre dans le vestiaire des hommes de Mathieu de Carli où l’entraîneur procède à son discours d’avant match. Pression, émotion, enjeux et rugby, tout y est pour une parfaite entrée en matière.

« Il était une fois dans le Sud-Ouest » jouit d’une multitude de témoignages. Francis Cabrel, Jean Dionis, Camille Lopez, Omar Hasan, Henry Broncan et bien d’autres… Tous viennent évoquer leur attachement pour le rugby de leur territoire. En clair, une histoire de rugby qui est propre à chacun dans ce coin de France. Hommes, femmes, entraîneurs, joueurs, supporters, le quotidien d’un monde qui n’a cessé de vibrer au rythme des rebonds capricieux du ballon ovale. Une réalisation à retrouver aux Montreurs d’images d’Agen le mardi 19 mars à 20h30, puis le jeudi 21 mars à 22h50 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + = 3