Agen-Rouen : le SUA veut prendre le bon virage dans le sprint final

Après deux semaines sans Pro D2, le championnat repart de plus belle pour les Agenais. En recevant la lanterne rouge Rouen, vendredi à 19h30, le SUA LG démarre un bloc abordable, lui permettant de rêver des phases finales dans deux mois ?

0 Shares

Le temps file et le championnat de Pro D2 s’apprête déjà à jouer sa 24ème journée cette semaine. Pour l’heure, en haut de tableau comme en bas, son dénouement semble inconnu. Et le Sporting dans tout ça, se retrouve… entre les deux. 11e au classement avec 51 points, Agen pourrait théoriquement encore craindre le pire, comme le meilleur. En effet, 11 points le sépare de la zone de relégation, quand seuls cinq le repoussent de la 6e position, synonyme d’accès aux phases finales. Avec encore sept rencontres au programme, les hommes de Dave Ryan ont encore le temps de faire perdurer l’espoir, ou au moins ne pas faire moins bien que leur position actuelle.

Car si Agen revient dans les mêmes dispositions mentales, physiques et tactiques qu’avant la trêve, il pourrait espérer récupérer le jackpot au vu du bloc de cinq matchs qui s’offre à lui : Rouen (à domicile) ; Colomiers (à l’extérieur) ; Angoulême (à domicile) ; Valence-Romans (à l’extérieur) et Biarritz (à domicile). Ici, seuls les Columérins figurent devant les Agenais au classement. Sur le papier, cela pourrait être jouable. En conférence de presse, le président Fonteneau préférait lui temporiser : « On a d’abord pour objectif de finir cette saison dans de bonnes conditions. Une qualification sera difficile à chercher mais tout est possible. Cela dépend de l’état d’esprit du groupe. On y voit parfois encore les séquelles du passé comme lors de notre mauvaise passe en début d’année. »

Attention à Rouen, encore et toujours

Nous en sommes à la fin mars et le SUA ne compte encore qu’une seule défaite à domicile cette saison (contre l’US Montauban en décembre 2023). A ce jeu-là, il serait plus logique de se demander qui peut faire sauter une nouvelle fois cette forteresse. Béziers n’a pas réussi, Provence non plus, idem pour Mont-de-Marsan… Alors que craindre de Rouen, lanterne rouge de la Pro D2 avec six victoires en 23 matchs, sans aucun succès à l’extérieur ? « La bête blessée » ont-ils l’habitude de dire, il faut s’en méfier. Il est aussi nécessaire de rappeler qu’à l’aller, chez les Normands, le score final s’était soldé sur un surprenant 24-24. Rouen a déjà su faire déjouer le SUA et joue aujourd’hui sa survie dans l’antichambre de l’élite du rugby français, le SUA se devra donc d’offrir un match solide de bout en bout.

Toutefois, avec l’équipe titulaire reposée, il serait malhonnête de ne pas attendre une victoire des Agenais vendredi à Armandie. Fer de lance d’une série pour remonter le classement ?

Vie de groupe //

7000 personnes attendues à Armandie ce vendredi

Il semblerait que le SUA LG ait manqué à ses supporters. Après deux semaines sans journée de Pro D2, le championnat s’apprête à reprendre cette semaine. Côté Sporting, c’est à la maison que la compétition redémarre avec la réception de Rouen. La position de lanterne rouge de Pro D2 des Normands n’a visiblement pas découragé les supporters qui viendront en nombre encourager leur équipe vendredi à 19h30. 7000 personnes y sont attendues.

Rappelons que, cette saison, le record d’affluence a été enregistré contre Mont-de-Marsan le 1er septembre avec 7 219 spectateurs. Le seuil des 7000 places avait aussi été dépassé à l’occasion de l’ouverture de la saison 2023/2024 contre Brive (7 075 spectateurs). Alors de quoi faire mieux contre Rouen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

41 + = 44