Economie : la SEM 47 aide Optimum à développer son activité

Le bras armé du Conseil départemental en matière d'aménagement lance une nouvelle activité : le portage immobilier pour les acteurs économiques et industriels.

0 Shares

« Mon métier, c’est de construire des portes de placard, pas des bâtiments ! » En chef d’entreprise
pragmatique, le patron d’Optimum Jean-Luc Guéry a donc cherché un partenaire pour porter la création
d’une extension de son usine au Passage d’Agen, devenue de plus en plus nécessaire avec le temps.
L’activité répartie sur trois sites dont deux antennes secondaires à Roquefort et Pont-du-Casse impliquait
beaucoup de manutention. Le nouveau bâtiment de 5800 m2, en cours de terrassement, va non
seulement permettre de rapprocher les hommes et les produits, mais aussi de moderniser la production.
Car le modèle de financement choisi pour cette opération laisse à Optimum toute sa trésorerie et sa
capacité d’investissement dans de nouvelles machines par exemple. C’est en effet une filiale de la SEM
47, la SAS Lot-et-Garonne Développement, qui se charge de tout et notamment de réunir les 6 M€
nécessaires sur ses fonds propres et grâce à l’aide deux banques. Cette structure est autonome
financièrement et ne dépend pas de fonds publics.

Optimum locataire d’une usine construite sur-mesure

Vous l’aurez compris, la SAS Lot-et-Garonne Développement sera donc le propriétaire de cette
extension dont la livraison est prévue en mars 2025. Optimum en sera le locataire par le biais d’un bail
de 9 ans minimum, avec une possibilité de rachat à l’issue de cette période. Le bâti, conçu par le cabinet
Archi Conseil et réalisé à 100% par des entreprises lot-et-garonnaises, respectera toutes les normes
environnementales et de sécurité. La toiture sera transformée en centrale photovoltaïque de 830 kW en
revente totale grâce à la SEM Avergies. « C’est pour moi une double satisfaction. Ce moment marque la
toute première opération du genre dans notre département. D’autres suivront. Nous avons des projets
avec Archimède à Damazan et la création d’un Cocci Market en ruralité à Meilhan-sur-Garonne. C’est
également la concrétisation de notre volonté de ramener de l’attractivité économique sur le territoire »,

lançait Jean-Jacques Mirande, président de la SEM 47 lors de la cérémonie de la première pierre
vendredi 14 juin.

Vœu exaucé

Jean-Luc Guéry se réjouit lui aussi de cette opportunité qu’il avait discrètement appelé de ses vœux
quelques temps en arrière. « En septembre 2019, Sophie Borderie fraîchement élue à la tête du
Département après la démission de Pierre Camani, souhaitait échanger avec sur la situation des
entreprises. J’avais notamment évoqué la possibilité d’accompagner les entreprises dans leurs projets immobiliers »
, raconte celui qui est à la fois PDG d’Optimum et président de la section GPI-Medef de Lot-
et-Garonne. Moins d’un an plus tard, son vœu était exaucé : « Cyril Galtié, le directeur général de la SEM 47, nous a fait savoir qu’il pouvait porter le projet via une nouvelle structure en cours de création. »
La SAS Lot-et-Garonne Développement démarre fort avec ce premier chantier d’envergure et s’impose
comme une solution pleine de sens pour un tissu économique qui souhaite continuer à aller de l’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 1