Temporis importe dans la bastide sa vision de l’intérim

Après avoir monté des agences de ce réseau de travail temporaire à Agen et Marmande, Thierry et Julien Simon s’installent à Villeneuve avec une méthode bien à eux.

0 Shares

Julien,Thierry et Soukaïn a veulent amener une nouvelle vision du travail temporaire à Villeneuve-sur-Lot.

« Quand on a le bon profil, c’est plus facile pour trouver trouver des employeurs et des missions. » C’est en raisonnant un peu à contre-courant des usages dans l’intérim que les agences lot-et-garonnaises sous enseigne Temporis ont bâti leur réussite. Plutôt que d’agréger des annonces d’emplois, la recette maison consiste d’abord à rassembler des talents, aussi bien pour leurs compétences que le désormais fameux « savoir-être ». Une stratégie partie d’un constat simple : si les entreprises font face à une pénurie de main d’œuvre, elles ne veulent pas embaucher n’importe qui. Les bons candidats deviennent des denrées rares. « Il est vrai que notre méthode est un peu particulière. Chez nous, il ne suffit pas de s’inscrire. Il faut être recruté. On rencontre en personne chaque intérimaire avec un entretien avant de l’envoyer ou non dans une entreprise. On vérifie tout, on fait des contrôles de références. On prend le plus de garanties possibles vis-à-vis des employeurs. Cela peut paraître logique mais c’est loin d’être le cas partout, surtout depuis l’arrivée du Covid. Pour dénicher ces profils, on se démène sur plusieurs fronts. On passe des annonces, on parcourt les salons de l’emploi, on cherche dans toutes les CVthèques… C’est un gros travail de sourcing. Ensuite, pour celles et ceux qui nous rejoignent, on participe à leur montée en compétence et leur évolution avec des qualifications supplémentaires », expliquent Thierry et Julien Simon.

Une aventure familiale

Cette aventure Temporis en Lot-et-Garonne, c’est à eux qu’on la doit. Thierry, le papa, travaillait dans une multinationale de la métallurgie. Victime d’un plan social, il a concrétisé son envie de monter son affaire en 2017. Le fiston (et ancien collègue), Julien, l’a rejoint dans l’aventure l’année suivante pour l’aider à développer le réseau. Après Agen pour démarrer, l’agence de Marmande a vu le jour en 2019 et maintenant celle de Villeneuve afin de mailler l’ensemble du département. « C’est une super aventure familiale. Contrairement à un très grand groupe, on a vraiment l’impression de pouvoir faire bouger les choses. Et puis maintenant, après déjà deux ouvertures réussies, on commence à connaître la recette. On est donc optimistes pour l’avenir », confie Julien. Pour maximiser les chances de succès dans la bastide, le duo s’appuie sur une équipe de choc, composée de Sou- kaïna et Thomas.

Gagnant-gagnant

Leur approche généraliste leur permet de toucher de nombreux secteurs d’activité (à l’exception du nucléaire et du médical). Temporis travaille notamment dans le BTP, le transport, l’industrie et le tertiaire. Du côté des intérimaires, même diversité. « On compte dans nos rangs des gens de 18 à 65 ans avec toutes sortes de cursus. Il y a des jeunes diplômés qui viennent pour leurs premières missions, ceux qui utilisent l’intérim pour tester plusieurs corps de métier et trouver leur voie, des néo-retraités qui font un peu de complément », détaillent les gérants. Il faut dire qu’en dépit de sa dimension précaire, le travail temporaire ne manque pas d’atouts aussi bien pour les employeurs que pour les employés. Grande souplesse pour les premiers, 21% de rémunération supplémentaire pour les seconds, entre les indemnités de fin de mission et les congés payés. « Ça laisse beaucoup de liberté à tout le monde et ça débouche régulièrement sur des embauches pérennes quand les deux parties sont d’accord. C’est du gagnant-gagnant », explique Julien.

Renseignements

4 Rue de Penne à Villeneuve-sur-Lot 05 54 01 01 90

www.temporis-franchise.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 1 =