Le SUA face à son Aix

Le Sporting conclut la phase aller ce vendredi avec la réception de Provence Rugby, une semaine après la claque reçue à Nevers. La victoire est primordiale pour passer les fêtes au chaud et prendre une avance sur ses poursuivants, tous deux en déplacement.

0 Shares

Entraineur du SU Agen de 2016 à 2019, Mauricio Reggiardo, ici avec Jean-François Fonteneau, fait son retour à Armandie pour la troisième fois depuis son départ. Ce vendredi, ce sera à la tête de Provence Rugby.

Ils ne l’avaient pas vu venir. A coup de déclarations chocs, entre auto-persuasion et motivation, les Agenais pensaient pouvoir faire une grosse opération à Nevers la semaine passée. La réalité du terrain les a très vite rattrapés avec un bilan plus que maigre. 41 points dans la besace contre un essai transformé et une pénalité. Le bus est reparti avec plus de poids qu’à l’aller mais aussi avec un Mathieu Lamoulie sorti sur commotion. Celui qui enchaînait les pépins à l’épaule droite depuis plus d’un an, faisait son retour dans le XV de départ. Ce vendredi, il faudra mettre de l’eau dans son vin pour éviter de manger l’herbe de Provence Rugby. Cela commence notamment par une plus grande efficacité dans les zones de marque quand les occasions se présentent. Avec 228 points inscrits en 14 matchs, les Suavistes ont purement et simplement la pire attaque de Pro D2. Leur défense, la onzième du championnat, leur a permis ça et là de grapiller d’importants bonus qui offrent quatre points d’avance sur la zone rouge. Avec le calendrier de cette dernière journée de la phase aller, le SUA, qui a l’avantage de recevoir, à l’inverse de ses deux poursuivants, a de quoi rester au chaud pour les fêtes. Sauf qu’il faudra venir à bout de Provençaux déterminés, eux aussi, à voir un peu plus haut. Après deux défaites de rang face aux leaders de la poule, ils voudront repartir de l’avant.

Gare à Massip, le TGV serial buteur

Ils pourront s’appuyer notamment sur une attaque performante, la 7e du championnat, portée par l’arrière Florent Massip. Meilleur réalisateur des deux dernières saisons, il n’est battu cette année que par Léo Coly, la pépite montoise. Avec 146 points au compteur, l’Aixois de 27 ans a quasiment scoré la moitié de ceux inscrits par son équipe cette saison. Il sera l’un des maillons importants de Mauricio Reggiardo. Arrivé à Provence au printemps, l’ancien entraineur agenais fera son retour à Armandie pour la troisième fois depuis son départ en 2019. Celui qui est resté en très bon contact avec le président Fonteneau, l’a beaucoup moins été dans les résultats puisqu’en quatre matchs avec le Castres Olympique, il l’a emporté à quatre reprises face au SUA. Là encore, les Agenais devront faire pencher la balance en leur faveur et des points d’espoirs subsistent. La défense provençale, cinquième plus mauvaise du championnat, brille par son inconstance. Les Aixois sont également en quête d’un succès à l’extérieur depuis deux mois. Autrement dit, Agen pourrait faire un très beau coup en s’imposant. Cela permettrait de se rapprocher à au moins quatre points de l’adversaire du soir mais aussi du ventre mou, parait-il nettement plus confortable pendant l’hiver. Aborder un peu plus sereinement une année 2022 qui s’annonce cruciale, pourrait ne pas être une si mauvaise idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *