« La révolution des poubelles » est en marche

Lors du dernier conseil communautaire de l'année 2021, les grandes lignes du projet de valorisation des déchets de demain ont été présentées par Patrick Buisson, vice-président de l’Agglo chargé de la transition écologique, la collecte, la valorisation des déchets et l’économie circulaire.

0 Shares

Cette approbation du programme s’est faite dans un contexte d’enjeux règlementaires, avec notamment la loi de transition énergétique et d’anti-gaspillage, et résulte d’une ambition commune, celle de proposer un service de gestion des déchets performant et durable. Cette démarche engagée vise à impliquer les habitants de l’Agglo qui produisent chacun jusqu’à 500kg de déchets ménagers et assimilés par an. Elle a débuté il y a presque un an, suite à 4 consultations qui ont permis de « prendre le temps nécessaire de l’explication et de la construction commune », explique Patrick Buisson. Un programme ambitieux en découle. A commencer par le changement de fréquence pour le ramassage. En effet, la gestion de proximité des biodéchets et déchets verts, qui représentent 40% des déchets totaux, est l’un des piliers de ce programme. Les tournées de collecte des déchets ménagers ont été réorganisées et optimisées depuis début janvier, pour passer sur un rythme bi-mensuel dès janvier 2023. La collecte va évoluer tout au long de l’année, passant d’une récurrence hebdomadaire à un ramassage une fois tous les 15 jours d’ici à fin 2022. Idem pour les biodéchets, d’ici 2023. L’Agglo va ainsi favoriser la gestion des déchets végétaux et alimentaires à domicile quand cela est possible, via la distribution de composteurs. 

Réorganisation des déchèteries et compteur à déchets

Autre changement, les déchèteries se réorganisent. L’Agglo envisage d’évoluer vers des pôles de revalorisation des déchets, et de les mettre au coeur du service public de réduction, de valorisation des déchets et de l’économie circulaire. Pour les établissements ayant du foncier disponible, il s’agira de créer un cheminement de sensibilisation et d’offrir un accueil plus spacieux. Seront ainsi concernées les déchèteries du Passage, de Boé et de Foulayronnes. Enfin, une fermeture du dimanche est actée, mais l’amplitude horaire est revue à la hausse du lundi au samedi (8h contre 4h actuellement) pour répondre au mieux à la demande des usagers. Enfin, chaque usager sera invité à participer activement à sa réduction de déchets, puisqu’il en viendra à payer pour les déchets donnés au ramassage avec l’apparition de la TEOMi (taxe d’enlèvement sur les ordures ménagères incitative) en 2024. Avant cette date fatidique,  un accompagnement est prévu avec la mise en place d’un « compteur à déchets » qui permettra aux usagers de connaître leur consommation et donc de mieux la maîtriser. Si les premiers changements se dévoilent pour préparer les habitants de l’Agglomération à modifier leurs habitudes, c’est bien en 2023 qu’ils entreront pleinement dans l’ère de la « révolution des poubelles. »

Les réalisations déjà mises en place

Cliink, solution mise en place sur le territoire depuis le 15 décembre pour les usagers et consistant à déposer les contenants en verres dans des bornes de recyclage dédiées afin de gagner des points échangeables contre des offres promotionnelles chez les commerçants partenaires.

À lire aussi : article sur Cliink dans l’Hebdo du 22 Décembre 2021 

Le Gourmet Bag : Ce projet, en phase de test de juillet à septembre 2021, permettait à l’Agglo d’accompagner les restaurateurs de son territoire à anticiper la mise en oeuvre de la loi Egalim qui prévoit la généralisation du Gourmet Bag à tous les professionnels de la  restauration. 50 restaurateurs s’étaient portés volontaires, incitant ainsi leurs clients à demander leur Gourmet Bag pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *