Nouveau directeur de Sud Management, Ludovic Bonnet a vu du pays

Officiellement présenté par le président Frédéric Pechavy, Ludovic Bonnet, nouveau directeur de Sud Management qui a connu de nombreuses expériences à l’étranger, a fait part de sa volonté de créer du lien dans le département.

0 Shares

C’est avec un impressionnant CV que Ludovic Bonnet, 52 ans, débarque à la tête de la direction de Sud Management, en remplacement de Jean-Jacques Molinié, fraîchement retraité. Officiellement présenté par le président Frédéric Pechavy, ce diplômé de l’IAE Grenoble a connu de nombreuses expériences à l’étranger, chez Disney ou Universal Studio. Celui qui a aussi côtoyer, entre autres, Canal + ou la SNCF, arrive à Agen avec des idées pleins la tête. « J’avais une forte volonté de revenir en province et dans une région qui m’est chère, disait-il en préambule. J’ai eu l’opportunité de croiser la route de Sud Management. Mon objectif est de ramener sur le territoire toute l’expérience que j’ai pu engranger. » Tout en humilité, il estime que « créer du lien au niveau local est peut-être tout aussi important et aussi faire que ce que j’ai pu construire à l’international. Les enjeux humains sont très importants dans ma vision des choses. » Après une période de passation aux côtés de Jean-Jacques Molinié, il semblerait que ce nouveau directeur soit bien au fait de l’ensemble des problématiques qu’il doit gérer au quotidien pour Sud Management. Il a ainsi pu aisément dresser un bilan sur l’année écoulée. « Sur la partie business school, nous avons une belle dynamique malgré la crise, poursuit-il. Nous avons notamment eu l’opportunité de créer une première promotion de BTS en management commercial opérationnel et gestion de PME à Villeneuve-sur-Lot. Nous avons pu nous rendre compte qu’il y a une demande très importante en formation des entreprises sur ce secteur, ce qui fait que nous aurions presque pu ouvrir trois classes dès cette année. » Cela ne manque pas de réjouir Frédéric Pechavy : « Le diagnostic qui a été fait par nos équipes a été très bon car nous répondons à un besoin sur un territoire qui n’avait pas d’offre dans ce domaine. » 

L’école continue son expansion

C’est une dynamique dans laquelle semble en tout cas vouloir s’inscrire Ludovic Bonnet : « Il y a une vraie demande des entreprises et notre rôle est de trouver une réponse adaptée pour coller au marché. L’idéal est même de parvenir à anticiper cette demande. » Dans cette optique, des travaux ont aussi été menés sur le site de Marmande avec un doublement de la surface de formation continue sur la sécurité au travail. Le nouveau directeur est désormais pleinement orienté vers 2022 avec toujours une phase de conquête pour cette structure qui travaille avec 1500 entreprises partenaires. « Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés, disait-il, non sans un brin d’ironie. Je me suis rendu compte que les entreprises qui ont le moins de connaissance de ce qu’on fait dans le détail sont celles de l’Agropole. L’enjeu est de tisser un lien avec elles et de leur expliquer la transversalité de nos trois piliers, à savoir la business school, la formation professionnelle continue en plus de l’accompagnement et conseils en ressources humaines. » Sud Management continuant son expansion, ses murs du côté d’Estillac pourrait commencer à être un peu étroits pour accueillir tous les besoins techniques et humains nécessaires à leurs projets. Un brin mystérieux, les dirigeants ont seulement révélé que quelque chose pourrait arriver en cette année 2022. Enfin, « après le travail sur les fondations, je vais ensuite penser à la décoration de la maison avec notamment une modernisation de notre image et de notre communication. » On souhaite à Ludovic Bonnet qu’il rencontre la même réussite que dans ses précédentes expériences. 

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 3 = 13