De futurs habilleurs du spectacle formés au Lycée Lomet

Si le lycée professionnel Antoine Lomet est surtout connu pour ses formations dans le commerce et la vente, il propose aussi, depuis 15 ans, de former les jeunes au métier d’habilleur dans le milieu du spectacle.

0 Shares

Des mannequins vêtus de leurs plus beaux costumes, contemporains comme historiques, des machines à coudre et autres tissus disposés sur les tables, nous sommes bien dans un atelier de couture… mais également dans la salle de classe des élèves formés à la technique de l’habillage des métiers spectacle, une formation dispensée par le lycée Lomet depuis une quinzaine d’années. Un diplôme méconnu, et pour cause, il est proposé par 15 établissements en France. « S’il est validé en deux ans ailleurs, nous le proposons en trois ans à Agen, ce qui permet aux élèves de se perfectionner », explique Sabine Bodénan, l’une des quatre enseignantes. Pas besoin d’être familiers des techniques de couture pour prétendre à intégrer la formation, les élèves sont recrutés à partir de la 3ème. « Beaucoup débutent à leur arrivée en première année ! Notre but est en premier lieu, de leur apprendre les bases des techniques de couture, différentes selon les matières utilisées. » Au delà, les élèves sont sensibilisés à l’entretien (repassage, détachage, gestion de stock…) mais aussi à la réactivité inhérente au métier d’habilleur de spectacle. « Recoudre un bouton en dernière minute, ajuster un costume, changer de tenues en coulisses, nous simulons des situations qu’ils rencontreront forcément s’ils font carrière dans ce milieu. » Et pour mettre en application cet apprentissage et acquérir de l’expérience sur le terrain, un stage de huit semaines est à réaliser en seconde, avant de passer à 16 semaines sur les années suivantes, passage obligatoire pour valider le diplôme.

Solide réputation et partenaires de renom

« Nous avons la chance d’avoir développé des relations avec des partenaires réputés, que ce soit au niveau local avec le théâtre d’Agen ou même national grâce au Moulin Rouge, Opéra Bastille ou le Palais Garnier, pour exemple. Cela peut aussi être avec des associations et des artistes. Nous avons même une élève partie en stage sur le plateau de Plus Belle La Vie », développe Marie-Hélène Laborde, enseignante. La diversité des projets proposés aux étudiants leur permet de découvrir le métier sous toutes ses coutures. Habiller de jeunes enfants en vue d’un défilé, penser des costumes pour dix solistes participant à une représentation de l’opéra Carmen, ou encore créer des pièces à partir de tableaux d’une artiste-peintre sont quelques-unes des multiples collaborations réalisées. « L’idée est de s’adapter aux apprenants pour qu’ils s’épanouissent et trouvent leur voie. Après l’obtention de ce diplôme, nous les incitons à aller plus loin pour développer des compétences complémentaires et avoir plus de cordes à leur arc, ce qui est très apprécié des recruteurs. S’il s’agit d’un secteur de niche, nous constatons qu’aujourd’hui, tous nos anciens élèves motivés sont en activité », observent les professeures, qui apprécient transmettre leur passion aux jeunes au quotidien.

Renseignements //

Diplôme de Technicien des métiers du spectacle option techniques de l’habillage, formation en 3 ans.

Site web : lp-lomet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 71 = 73