En bas de tableau, la lutte fait rage

Le SUA LG reçoit ce jeudi Grenoble, un concurrent direct pour le maintien, en ouverture de la 20ème journée de Pro D2. Le gagnant mettra un sacré coup de pression sur ses autres petits copains.

0 Shares

Ce championnat de Pro D2 est des plus serrés. Entre la qualification directe pour les demi-finales, celle pour les barrages ou la lutte pour le maintien, bien malin est celui qui pourra citer, dans l’ordre, le classement à l’issue de la phase régulière. Avec 34 points au compteur, les Agenais sont remontés en douzième position, à la faveur de leur victoire acquise la semaine passée face à Vannes. Ils comptent deux points d’avance sur la zone rouge mais aussi et seulement six de retard sur la huitième place occupée par Aurillac. Les plus optimistes verront même que les barrages ne sont « qu’à » 12 points. Au total, huit équipes sont sous pression et se tiennent donc dans un mouchoir de huit points dans cette lutte pour le maintien. Une situation dont le SUA espère s’extraire au plus vite. « Tu vois qu’il n’y a aucune équipe qui ferme son jeu, analyse Bernard Goutta, le manager agenais. C’est celle qui va réussir à évacuer cette pression qui va s’en sortir. C’est pour ça qu’on insiste sur l’état d’esprit qu’on amène dans notre semaine de travail. Tu dois venir au stade avec la banane et t’appliquer à faire ce que tu sais faire. » Dans ce gros wagon de candidats au maintien, Agen (12e) et Grenoble (13e) vont jouer gros ce jeudi, en ouverture de la 20ème journée. Malheur au vaincu qui offrirait la possibilité à Bourg et Rouen, juste derrière, de quitter la zone rouge. Gloire au vainqueur qui mettrait une jolie pression sur les trois équipes suivantes, en déplacement contre des adversaires du haut de tableau, avec l’opportunité de gratter quelques places au classement. « Dans notre position, chaque match est important, surtout face à des concurrents directs, poursuit le technicien. On a la chance de recevoir de nouveau donc c’est à nous de faire tout ce qu’il faut pour l’emporter. » Les Agenais pourront ainsi s’appuyer sur la grosse prestation livrée face à Vannes la semaine dernière. « On a réussi à mettre cette équipe en dif- ficulté, se satisfait Bernard Goutta. Nous avons eu une bonne agressivité, c’est la base d’un match et ce n’est pas négociable. Nous avons été bien structurés, on a bien joué les ballons et on a bien défendu. Je suis surtout content d’avoir vu une équipe disciplinée et qui n’a concédé que sept pénalités. »

Bernard Goutta se méfie de Grenoble

Dans une remise en question permanente, l’ancien troisième ligne sait que tout reste à faire, match après match. Alors après une séance d’entraînement en demi-teinte ce début de semaine, le manager n’a pas hésité à resserrer les rangs. « Je ne suis pas satisfait du contenu qu’on a livré, disait-il alors. Le rythme était bon mais il y a eu beaucoup de déchets dans ce qu’on a produit et ce sont des éléments qu’on doit sans cesse corriger. Il y en a eu aussi contre Vannes malgré la victoire, et il est important qu’on se dise aussi les choses qui sont moins bonnes. » C’est en effet cette exigence qui permettra au SUA d’enchainer les bonnes performances, donc les victoires. « Nous demandons aux joueurs de se challenger mais nous nous imposons également cette même rigueur au sein du staff afin d’amener les meilleures séances possibles », insiste le technicien qui sait que la force d’une équipe se puise dans le collectif. Il sait aussi que ses Agenais auront fort à faire face à une équipe de Grenoble capable du meilleur comme du pire. Les Isérois n’ont en effet obtenu qu’un seul succès sur les cinq derniers matchs mais pas des moindres : une victoire obtenue avec les tripes il y a trois semaines sur la pelouse de Bayonne. « C’est une équipe qui des qualités partout mais aussi beaucoup d’expérience, comme on peut en avoir, analyse Bernard Goutta. J’estime que c’est l’équipe qui joue le mieux en Pro D2. Ils aiment avoir la possession, amènent beaucoup de vitesse et de mouvement. Ils croient beaucoup en leur projet de jeu et ça les amène à marquer des essais spectaculaires. Il ne faudra pas être attentistes et rester bien en place défensivement. » Reste aussi à confirmer les progrès entrevus dans le jeu. Le public d’Armandie s’est régalé face à Vannes mais il n’est pas encore rassasié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

84 − 80 =