Des initiatives dans le département pour accueillir des réfugiés Ukrainiens

Alors que la guerre fait rage en Ukraine, des initiatives locales commencent à émerger pour proposer soutien et accueil de réfugiés.

0 Shares

Face aux évènements qui se déroulent en Ukraine, un élan de solidarité se met en place dans tout le pays. Tandis que le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, assurait ce lundi sur France 2 l’envoi de 33 tonnes d’aide humanitaire (matériel médical, nourriture…) en Pologne pour venir en aide aux civils, et davantage à venir, le Lot-et-Garonne se mobilise de toutes parts. Il y a quelques jours, la présidente du Conseil départemental, Sophie Borderie, a partagé une lettre de solidarité. Aujourd’hui, c’est au tour du président de la Chambre d’Agriculture, Serge Bousquet-Cassagne, de faire parvenir un courrier au préfet Jean-Noël Chavanne. « L’urgence de la situation en Ukraine nous demande de réagir au plus vite. Nous vous proposons d’accueillir chez nous, dans nos maisons et nos fermes, entre 1 000 et 2 000 réfugiés ukrainiens, le temps qu’il faudra », déclare-t-il, ajoutant que la liste des volontaires peut-être mise à disposition de la préfecture.

Dons et recensements dans plusieurs communes

Sur les réseaux sociaux, certaines communes appellent à la mobilisation des habitants.

C’est le cas de Villeneuve-sur-Lot, qui à travers un post, annonce une collecte de matériel logistique, d’hygiène et de secours, au profit de la Protection civile, à partir de ce samedi 5 mars de 9h à 12h, puis tous les matins du lundi au samedi en mairie, où une zone sera dédiée dans le hall. La liste des dons recherchés est consultable sur ce lien. De plus, les personnes susceptibles d’accueillir des réfugiés sont invitées à se faire connaître par mail : ukraine@mairie-villeneuvesurlot.fr ou par téléphone au 05 53 41 53 04. Un rassemblement sera organisé ce vendredi 4 mars, à 18h devant l’Hôtel de ville. Le maire Guillaume Lepers prononcera un discours, et une minute de silence sera observée avant que ne résonne l’hymne ukrainien.

Du côté de Penne d’Agenais, une mobilisation se met aussi en place, en partenariat avec l’association Ukraine Amitiés installée du côté de Bordeaux. « Un point de collecte est mis en place à l’agora, pour recevoir vêtements et matériels de premiers secours (kits de suture, couvertures de survie, produits d’hygiène…) », développe la municipalité, qui recense, elle aussi, les logements pouvant accueillir des réfugiés. Pour les habitants volontaires, il suffit de s’inscrire au 05 53 36 25 25 ou à l’adresse suivante : communication@ville-pennedagenais.fr. Les relais sont déjà nombreux sur les réseaux, preuve d’un important mouvement qui se met en place sur le territoire.

La Ville d’Agen va aussi s’impliquer, le maire Jean Dionis du Séjour tiendra par ailleurs une conférence de presse à ce sujet cet après-midi à 17h, pour détailler les mesures mises en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

61 − = 52