Le Parvis, un restaurant bien-nommé

En lieu et place de Ze Cuiz’In, qui a fermé ses portes ce mois de février, un nouveau restaurant prend place ce jeudi, face à l’église Sainte-Catherine. Son nom, Le Parvis, s’inspire forcément de cette emblématique place villeneuvoise.

0 Shares

La bonne odeur des petits plats mitonnés par Lucien Bourhis et son équipe n’avait pas encore chatouillé nos narines quand nous sommes allés à sa rencontre ce lundi. L’ambiance était encore au chantier et les effluves étaient plus proches de la sciure de bois et de la peinture que de la viande saisie sur le grill. C’est en tout cas tout un petit monde en effervescence qui mettait les bouchées doubles pour que ce restaurant, pas si nouveau que ça, puisse ouvrir ses portes dès ce jeudi. Pas si nouveau, car il vient prendre la place de Ze Cuiz’In, porté pendant 14 ans par Carole Ferrier et Thierry de Cruz, dans un premier temps rue des Frères Clavet avant de s’implanter, il y a quatre ans, sur le Parvis Sainte-Catherine. Le projet d’une vie pour Lucien Bourhis qu’il a renommé en Le Parvis, en hommage à la place qui domine le restaurant. Villeneuvois depuis trois ans, cet ancien ouvrier du BTP se lance dans sa première affaire. « Ma femme est enseignante et nous nous concentrions d’abord sur sa carrière, en attendant qu’elle ait un poste fixe, détaille le nouveau gérant. C’est désormais chose faite, au lycée Georges-Leygues. J’ai attendu sagement mon tour. Désormais, je suis fier de pouvoir donner vie à ce projet que je mûris depuis des années. » La passation avec les anciens propriétaires s’est faite sans la moindre anicroche. « J’ai beaucoup de bol, concède Lucien Bourhis. Tout s’est très bien passé avec les vendeurs, je les en remercie et nous nous sommes mis d’accord d’entrée sur le prix. L’associé avec qui je travaille a tenu à m’alerter que ça ne se passait pas tout le temps comme ça. Ce sont, au final, les procédures administratives qui ont pris le plus de temps. » L’homme, originaire de Libourne, qui a un temps envisagé d’ouvrir en périphérie, est assez vite tombé sous le charme de la place et de ses commerces. « Depuis la fin du confinement, on sent une véritable émulation ici, se réjouit-il. Ce parvis, c’est un peu comme un petit village. Depuis le début des travaux, les voisins de la pizzeria et du salon de thé nous ont donné un petit coup de main en nous apportant à manger après avoir vu qu’on était la tête dans le guidon dans nos travaux. » Cela fait en effet une semaine que Lucien, sa famille et ses amis travaillent d’arrache-pied pour rouvrir le restaurant au plus vite. Au programme de la rénovation, un traitement des murs, de la peinture, du nouveau mobilier, de l’éclairage mais aussi du nouveau matériel en cuisine ou encore un travail sur la charte graphique.

Un restaurant familial et convivial

Un bel esprit familial que Lucien Bourhis veut transmettre à travers son restaurant : « Je veux proposer une cuisine traditionnelle. J’amène des recettes qui vivent dans ma famille et je souhaite que mon équipe, qui était déjà à Ze Cuiz’In, en fasse de même. » Les deux salles du restaurant permettront d’accéder à deux ambiances différentes. Au fond, un côté cosy et à l’entrée, un coin convivial entre

apéritif et planches à partager. « La carte a été élaborée par un chef de Bordeaux, qui est une connaissance de mon associé, confie Lucien. Nous sommes cinq, mais j’ai derrière moi tout une équipe d’agents secrets pour m’accompagner (rires). » Avec les beaux jours qui vont bientôt pointer le bout de leur nez et les travaux de végétalisation de la place qui avancent à grands pas, la capacité de 50 couverts pourra être augmenté, grâce à la terrasse. « On hâte de pouvoir s’étendre dehors, assure-t-il. Il va y avoir de la végétation, une fontaine devrait être juste devant chez nous. L’idéal serait de faire un service en non-stop le vendredi et le samedi durant l’été. Les gens vont indéniablement se regrouper ici et j’es- père qu’ils se reconnaitront dans mon projet. » Après quelques nuits blanches, entre stress et excitation, c’est tout le mal qu’on souhaite à Lucien Bourhis et au Parvis.

Renseignements //

Le Parvis, 41 rue de Penne à Villeneuve-sur-Lot. Ouvert du mercredi au samedi le midi et le soir.

Facebook @restaurantleparvisvilleneuvesurlot // Instagram @leparvisvilleneuve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

77 − 71 =