Les trottinettes en libre-service ont investi le centre-ville

Avec Bird, Agen propose désormais un nouveau mode de transport durable en libre-service, la trottinette. L’objectif, outre l’élargissement de l’offre, est de contrôler le développement de ces deux-roues pour assurer la sécurité des utilisateurs comme des riverains.

0 Shares

Elles fleurissent dans toutes les villes françaises, Agen ne pouvait pas échapper à la règle. Des trottinettes électriques de la marque Bird sont déployées sur le centre-ville d’Agen depuis une semaine, pour répondre à la volonté de la municipalité de développer les mobilités douces. « Nous venons apporter un nouveau mode de transport en ville, pour répondre à l’un de nos engagements de mandat, explique Nicolas Benatti, adjoint au maire en charge des nouvelles mobilités. L’objectif est aussi de contrôler ces usages, puisque nous constatons que les gens s’équipent… mais parfois mal. » Il n’est en effet pas rare de voir passer des deux-roues à grande vitesse entre piétons et voitures, faisant augmenter le risque d’accident. En s’appuyant sur un prestataire reconnu, pour proposer des trottinettes en libre-service, Agen souhaite développer un nouveau service auprès des usagers notamment sur le « dernier kilomètre durable » et assurer leur sécurité. Bird opère dans plus de 350 villes dans le monde, plus d’une vingtaine en France, et s’intéresse notamment à des villes moyennes, un aspect qui a attiré l’attention de la préfecture lot-et-garonnaise. « Ils ont su répondre à nos interrogations et aux aspects sécuritaires sur lesquels nous souhaitions insister », développe l’adjoint au maire.

150 trottinettes, 42 points de stationnement, 35 à 40 km d’autonomie

« Grâce à la géolocalisation de chaque trottinette, nous avons la possibilité de l’interdire par endroits, et de limiter la vitesse sur certains axes définis », ajoute Antoine Picron, responsable expansion chez Bird. Les abords du canal et de la Garonne sont ainsi inaccessibles, tous comme les parcs. De plus, à l’arrivée dans certaines zones délicates comme des passages piétons, des écoles, ou la partie piétonne du boulevard de la République, la vitesse est automatiquement bloquée à 6km/h contre les 25 km/h atteignables sur le reste du périmètre autorisé.

Maîtriser ce mode de transport doux

De plus, une solution technologique intégrée à l’application permet d’éviter les problèmes de parkings sauvages dans les rues, mis en place suite à des retours d’expérience d’autres villes. Ainsi, 42 points de stationnement sont proposés à Agen, visibles sur une carte interactive par l’utilisateur. Pour arrêter une trottinette, il est donc obligatoire de se positionner dans l’une de ces zones. Pour utiliser ce nouveau mode de transport doux et très en vogue, il suffit de télécharger l’application de la marque, de renseigner ses informations personnelles et coordonnées bancaires avant de sélectionner sa formule. Paiement au trajet (1€ pour le déblocage puis 20 centimes la minute), forfaits journalier et mensuel sont proposés. « Pour tout problème, nous pouvons remonter les informations sur chaque appareil pour retrouver le dernier client», appuie le responsable. En cas d’accident, l’assureur de la marque couvre les utilisateurs à travers une responsabilité civile. « Beaucoup ne le savent pas mais lorsqu’on achète une trottinette personnelle, il est nécessaire de souscrire à une assurance, ce qui n’est pas le cas pour le vélo. » Si le port du casque est recommandé, il ne reste cependant pas obligatoire pour tout déplacement avec ce type de transport. Pour le lancement, 150 trottinettes ont été déployées, déjà visibles en circulation. Avec 35 à 40 km d’autonomie, il faut savoir qu’elles sont en général utilisées pour un trajet de 2 à 4 kilomètres. « Nous travaillons localement avec l’entreprise Pôle auto pour s’occuper avec nous de la collecte, de la recharge et des réparations. » Selon les résultats après quelques mois d’utilisation, la flotte pourrait doubler, et le périmètre étendu au passage.

Renseignements //

Application disponible sur Google Play et App Store : Bird.

Tarifs : 1€ le déblocage puis 20 cts la minute, 15 cts pour les étudiants; forfait journalier à 10€; abonnement mensuel à 35€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

57 + = 62