Solidarité au programme, avec le Festival de l’Inde

Le Festival de l’Inde, organisé depuis 1998 par Laxmi, revient ce week-end pour sa 24e édition, à Casseneuil. Une occassion de découvrir la culture indienne et de soutenir cette association à but humanitaire.

0 Shares

C’est pour une noble cause que le Festival de l’Inde revient pour sa 24e édition, à la salle multifonctionnelle de Casseneuil. Lancé en 1998, il vient soutenir les actions de l’association Laxmi, créée, elle, en 1995. « Le but de notre structure est de scolariser des enfants dans le nord de l’Inde, explique Radha Devi Patat, responsable de l’association. Nous nous occupons de 2500 enfants dans 7 écoles différentes et leurs fournissons petit déjeuner et déjeuner, en plus du matériel scolaire, de l’uniforme ou encore des soins médicaux. Il est important de continuer à nourrir les enfants que nous sommes allés chercher dans des coins misérables. Nous sommes 180 adhérents, tous bénévoles et tout ce que nous faisons, c’est pour ces enfants. » Une action d’autant plus importante que la crise sanitaire a nettement impacté le travail de l’association. « Nous soutenons 1700 familles au total qui n’ont reçu aucune aide, rappelle la responsable. Il faut savoir que le confinement en Inde était bien plus drastique qu’en France où nous avions la chance de pouvoir aller faire nos courses, munis d’une attestation. Nous avons dû cravacher afin de pouvoir faire parvenir, tous les dix jours, des colis alimentaires. » En déplacement deux fois par an dans ce pays d’Asie du sud, Radha y sera le mois prochain, accompagnée de quatre médecins, eux aussi bénévoles. Les fonds récoltés par l’association servent, eux, à alimenter les enfants. « Avec 1,50 €, nous pouvons nourrir 5 enfants », soutient Radha Devi Patat. L’appel aux dons est ainsi primordial. « Je rappelle également qu’ils sont déduits d’impôts, à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises », poursuit-elle.

Spectacles de danse, concerts et ateliers

C’est pourquoi elle espère que la salle multifonctionnelle de Casseneuil fera le plein durant les trois jours de festival, de vendredi à dimanche. Les élèves du Villeneuvois ont pu bénéficier en avant-première de certains spectacles, grâce à un partenariat noué avec sept établissements scolaires. « Des échanges entre élèves indiens et français sont également mis en place, renchérit Radha. Ils s’envoient des courriers, des dessins ou encore des photos et des vidéos. A chaque fois, nos élèves sont surpris de voir que les Indiens n’ont pas la même chance qu’eux. » Ils ont également l’occasion de découvrir l’étendue de la culture indienne. Et celle-ci sera largement mise à l’honneur durant les trois jours du festival. Spectacles de danse, concerts ou encore ateliers de yoga et de cuisine, il y en aura véritablement pour tous les goûts. Si l’accès au festival est gratuit, les différents spectacles et ateliers ou encore la partie restauration, sont eux payants, et tous les fonds récoltés bénéficieront donc aux enfants indiens. Réputé pour être un public difficile, les élèves ont été conquis des animations proposées, de quoi offrir un dépaysement garanti aux festivaliers, le temps d’un week-end à Casseneuil.

Renseignements //

Festival de l’Inde, du vendredi 25 au dimanche 27 mars à la salle multifonctionnelle de Casseneuil. Détails des animations et tarifs sur le site www.laxmifrance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

26 − 23 =