Arribot Arom : Le métallier qui fait des étincelles

Installé à Brax, le spécialiste du métal et de la serrurerie est animé par la volonté de faire perdurer un savoir-faire qui se raréfie avec le temps. Lionel Barrull a repris l’affaire il y a 17 ans, rayonnant aujourd’hui sur tout le territoire.

0 Shares

Depuis sa création en 1942, le métallier-serrurier Arribot Arom, créé par la famille éponyme, a fait un sacré bout de chemin. Lionel Barrull a repris l’affaire il y a 17 ans, avec cette volonté de continuer à faire rayonner le savoir-faire Arribot. « Nous sommes spécialisés dans la fabrication d’ouvrages métalliques, de menuiseries aluminium personnalisables et de fermetures. La particularité, c’est que nous ne travaillons que du sur-mesure, donc nous pouvons tout faire », explique le gérant. Depuis l’arrivée du nouveau patron, l’équipe a bien grandi, passant de trois salariés à 26 aujourd’hui, pour répondre à une demande qui ne cesse de grandir. Parmi ses réalisations, Arribot Arom a notamment œuvré pour le Château de Bonaguil, le tribunal d’Agen, la Préfecture ou encore le Café Vélo. Si la clientèle professionnelle représente la plus grande partie de son travail aujourd’hui, le spécialiste du métal réalise aussi de plus en plus de projets chez des particuliers, et souhaite d’ailleurs se développer davantage sur cet aspect.

Avec une cinquantaine de fournisseurs choisis pour la haute qualité de leurs produits, Arribot assure un résultat haut de gamme à ses clients, et le bouche-à-oreille fait son travail, à tel point que des clients d’un peu partout en France qui font appel à leur expertise. « Nous avons une belle visibilité sur les commandes avec de beaux chantiers qui arrivent. C’est une belle récompense pour ce métier de l’ombre qui est le nôtre. » Dans l’atelier, la moyenne d’âge est jeune, et pour cause, le gérant accorde une importance particulière à former la jeune génération, pour assurer la relève. « Certains sont là depuis que j’ai repris le flambeau. Dans les métiers de l’artisanat, il est important de transmettre pour faire perdurer les savoirs. Nous avons une belle dynamique, et une bonne ambiance règne dans l’atelier comme dans les bureaux. »

Une extension pour accompagner le développement

Si le métallier est sur une pente ascendante depuis une paire d’années déjà, Lionel Barrull ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Déjà, il mûrit, en coulisses, un projet de mobilier de jardin à destination des professionnels et des particuliers, avec un designer bordelais, qui ne devrait pas tarder à se concrétiser. Autre actualité et non des moindres, il a racheté il y a six ans l’entreprise Laboubée, pour développer la sous-traitance aux professionnels et la fabrication en série. Jusqu’alors, l’entreprise travaillait quasi exclusivement avec Goupil, qui conçoit et fabrique des véhicules électriques utilitaires notamment pour les collectivités. « Deux personnes travaillent à l’année pour cet important client. Mais je souhaite aller plus loin et proposer de concevoir des pièces pour l’ensemble des professionnels, petites et grosses entreprises. Je suis déjà en contact avec de gros charpentiers de la région qui ont des besoins en serrurerie. » Arribot et Laboubée sont donc parfaitement complémentaires. L’objectif est d’ailleurs d’embaucher deux personnes supplémentaires pour assurer le développement de cette dernière… et d’étendre un peu plus les murs sur le site actuel. « Nous aurons 800 m2 supplémentaires pour nous permettre d’être plus à l’aise, et y installer l’atelier de fabrication de menuiseries aluminium. Avec la hausse de l’activité, on commençait à manquer de place ». Le nouveau site devrait être opérationnel en juillet. Si Arribot Arom (et Laboubée) semble être sur un petit nuage, ici, tout le monde garde les pieds sur terre. C’est aussi ça, la clé de la réussite.

PARTENAIRE //

Lionel Barrull a reçu des mains de Gilles Combe (SBSR) le prix de l’entreprise artisanale de l’année, lors de la soirée Quidam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

44 − 39 =