Le Département au soutien de l’insertion professionnelle

Solidarité, tourisme, agriculture, sport ou encore culture étaient au programme de la dernière séance tenue par le Conseil départemental, au cours de laquelle plus de trois millions d’euros ont été attribués.

0 Shares

L ors de la dernière commission permanente du Conseil départemental, les élus ont planché sur pas moins de 54 dossiers présentés par la présidente Sophie Borderie. Au total, plus de 3,6 millions d’euros ont ainsi été attribués, répartis sur plusieurs secteurs dans le but de continuer à soutenir le développement du territoire. La solidarité a ainsi bénéficié d’une belle enveloppe, notamment pour favoriser l’insertion par l’activité économique, une pratique en plein essor permettant le retour à l’emploi. Ainsi, trois régimes d’aides ont été proposés pour suivre l’accroissement de l’activité constaté, pour un total de 745 000€, afin de participer au financement de près de 200 postes sur le territoire. En plus de cette somme, l’association d’insertion sociale et professionnelle L’Escale, existant depuis près de 20 ans à Fumel, s’est vue attribuer 30 000€, tandis que le dispositif de Préparation et d’accompagnement à l’autonomie des jeunes majeurs, porté par La Sauvegarde et Solincité, est accompagné à hauteur de 110 000€. De plus, pour optimiser la prise en charge des femmes en situation de fragilité, et améliorer la coordination entre les différents acteurs locaux, une charte ‘staff médico-psycho’ a été signée entre le Centre hospitalier de la Candélie et le Département pour ses missions de protection maternelle et infantile. L’aménagement du territoire et le tourisme étaient aussi au programme, l’occasion de présenter le bilan de la concertation qui s’est déroulée le temps d’un mois, du 3 janvier au 3 février, à propos du projet de transbordeur du barrage de Fumel/Montayral, prévu pour permettre le franchissement des bateaux de plaisance (lire notre hebdo du 12 janvier).

Des subventions pour 33 nouveaux agriculteurs

Les échanges sur les variantes de tracés ont validé la solution intermédiaire proposée par le Département, « afin d’éviter les contraintes environnementales et optimiser le coût du projet », précise-t-il. Ce dernier intégrera donc la possibilité de récupérer des productions d’énergie en provenance de bateaux solaires qui pourraient être stockés lors de périodes hivernales, sécuriser les modes de déplacement doux, ou encore réduire au maximum les nuisances de chantier. L’objectif est de finaliser l’installation pour une mise en service à la saison de navigation 2024. Toujours concernant la navigation fluviale, le conseil départemental a attribué 30 000€ à Voies navigables de France, pour la réalisation des travaux des stations de dépotage sur plusieurs ports du territoire dont Agen et Boé. Le secteur de l’agriculture, en difficulté ces derniers temps entre le gel d’avril et la grippe aviaire qui sévit à nouveau, était aussi au cœur des discussions. Plus de 225 000 € vont profiter à 33 nouveaux exploitants, dont 14 en agriculture biologique. Et pour cause, tout professionnel de moins de 50 ans qui s’installe pour la première fois à titre principal reçoit une aide forfaitaire de 6 000 à 8 000€. Enfin, de nombreuses structures sportives, en plus du milieu culturel, bénéficient à nouveau d’aides pour assurer leur fonctionnement, l’achat de matériel ou encore l’organisation de compétitions. À noter qu’un peu plus de 120 000€ ont été attribués à douze associations dans le cadre du régime d’aide aux clubs de haut niveau. Une manière de soutenir l’émergence de champions en Lot-etGaronne…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

49 − = 41