La Ligue contre le cancer 47 retrouve son dynamisme

Après quelques difficultés, c’est un tout nouveau bureau présidé par Jean Calabet qui a permis de relancer la Ligue contre le cancer du Lot-et-Garonne, avec des locaux récemment rénovés pour proposer une vaste offre de soins.

0 Shares

En poussant la porte du local de la Ligue contre le cancer du Lot-et-Garonne, c’est un véritable cocon destiné au bien-être que l’on découvre. Toute l’année, les membres y accueillent des personnes touchées par la maladie pour répondre à leurs interrogations, leur proposer divers soins et ateliers en lien avec des professionnels. Outre la salle de sport, de nouveaux services ont fait leur apparition, avec des pièces dédiées à la socio-coiffure et socio-esthétique créées sur le vaste espace de 300m2 à disposition, en plus d’un salon pour favoriser les interactions, une salle de réunion et une bibliothèque d’information. « Notre volonté est de construire un lieu d’échange, de partage d’expériences, en bref un endroit où règne le lien social, pour aller plus loin que les soins que nous dispensons », explique Martine Fau, secrétaire générale de la Ligue lot-et-garonnaise. Pourtant, difficile d’imaginer que le comité tiendrait une si belle dynamique, après avoir connu quelques turbulences… « L’association a été mise en sommeil un temps, suite à des problématiques survenues au sein de l’ancien bureau dont je faisais déjà partie. Puis la crise sanitaire n’a pas aidé à relancer rapidement l’activité. J’ai fait appel à des amis autour de moi, et grâce au dévouement de certains, nous avons pu à nouveau recevoir du public il y a quelques mois », explique le président récemment installé, Jean Calabet, gastro-entérologue de métier. Dans le même temps, les patients ont rencontré des difficultés dans leur parcours de soin, ajoutés à des retards dans les dépistages, incitant la Ligue à « poursuivre ses missions en s’adaptant à la réalité, toujours mouvante, du vécu des personnes malades pour lesquelles nous œuvrons », assure le président national Daniel Nizri. Cette année, d’importants efforts ont été mis en place sur la partie accompagnement, en témoigne le programme proposé par le bureau du Lot-et-Garonne, composé d’activités adaptées durant tout le parcours contre la maladie. Entre séances de gestion du stress, réflexologie, sophrologie, groupes de parole, coiffure ou encore soins du corps, chacun peut y trouver son bonheur, selon ses envies… Avec trois prestations automatiquement offertes aux malades.

À l’instar de la salle de socio-coiffure, plusieurs espaces ont été réaménagés dans le local départemental pour accueillir les adhérents.

Déjà 300 soins réalisés

Au total, quinze professionnels assurent ces services sur le département, et pas moins de 300 soins ont déjà été réalisés depuis le début de l’année. « Nous avons une grande indépendance au niveau de notre fonctionnement, mais il y a une importante rigueur dans la gestion des fonds qui nous sont confiés, les personnes qui nous soutiennent peuvent s’en assurer. Nous sommes régulièrement contrôlés à ce propos », affirme Jean Calabet. Une relation de confiance entre les donateurs et les membres de la Ligue est en effet primordiale pour permettre la pérennité de cette dernière. En Lot-et-Garonne, on recense quelque 1800 donateurs qui permettent chaque année de mener à bien l’ensemble des missions pour servir la cause. « En tant que professionnel de santé, je me suis rendu compte qu’au-delà des traitements, la gestion de tous les à-côtés est difficile et demande beaucoup de temps pour la prise en charge. La Ligue endosse ce rôle, et en cela, elle est essentielle », appuie le président. Entre la recherche, la prévention, et les soins de support, l’objectif reste le même, « poursuivre notre travail acharné pour informer les populations et inciter les publics concernés à participer aux dépistages, accompagner les personnes malades et leurs familles, et porter leur voix auprès des instances qui nous gouvernent », déclare le président national. Le comité agenais, conscient qu’il permet une parenthèse dans le temps pour les malades, souhaite continuer à faire connaître ses activités pour servir le plus grand nombre. Les membres espèrent aussi développer des synergies avec d’autres associations locales sur des évènements particuliers, car « ensemble, on va plus loin ! ».

Renseignements //

Ligue contre le cancer du Lot-et-Garonne, 33 rue Camille Desmoulins à Agen.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 17h. Tél. : 05 53 66 08 34 ou cd47@ligue-cancer.net
Site web : www.ligue-cancer.net/cd47

Un podcast pour parler du cancer

Le podcast « Ecoute & Vous », a été créé par le centre de coordination en Cancérologie du Lot-et-Garonne pour aborder plusieurs thématiques et informer l’ensemble des personnes touchées par cette maladie. Une quinzaine d’épisodes de 10 minutes sont disponibles en libre écoute, tous validés par des professionnels. La Ligue contre le cancer a participé à son élaboration en investissant 11 000€ dans le projet.

Des courts séjours offerts dans un gîte du Lot-et-Garonne 

Grâce à la solidarité de monsieur Zolotareff, propriétaire du moulin de Tarres de Bas à Sainte-Marthe, les adhérents de la Ligue contre le cancer 47 peuvent bénéficier d’escapades gratuites pour se ressourcer dans un cadre paisible. « Il a accompagné sa femme Odette dans son combat contre la maladie, et à son décès, il a décidé de réaliser son vœu le plus pieux, celui d’offrir un moment de répit loin du stress à ceux qui en ont besoin », explique la secrétaire Martine Fau, qui invite les intéressés à se rapprocher du comité départemental.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

60 − 53 =