Le plus grand parc d’éclairage solaire d’Europe sera Agenais

L’Agglomération d’Agen signe ce mercredi une convention avec Fonroche Lighting et l’Union générale des achats publics (UGAP) pour le déploiement de 6 000 lampadaires photovoltaïques.

0 Shares

C ’est un moment historique que va vivre l ’ A g g l o m é r a t i o n d’Agen et son président-maire ce mercredi. Du côté du Salon des maires et des collectivités locales, qui se tient depuis hier et jusqu’à demain à la porte de Versailles à Paris, Jean Dionis du Séjour va en eff et signer une importante convention. Avec l’Union générale des achats publics (UGAP) et Fonroche Lighting, c’est la future installation d’un important parc d’éclairage solaire sur l’agglo qui va être scellé. Près de 6 000 mâts, alimentés par la technologie photovoltaïque, véritable spécialité de la société basée à Roquefort, vont ainsi équiper différentes communes de l’Agenais. « C’est une initiative qui remonte à presque cinq ans, se souvient Jean Dionis. A l’époque, Fonroche nous avait sensibilisés à leur savoir-faire. Cela a pris un peu de temps car il a fallu convaincre des gens du bien-fondé de ce système. Ce qu’ils proposent est désormais plus que mature. On peut très bien éclairer la nuit et ce malgré des journées sans ensoleillement, comme cela peut être le cas l’hiver, par exemple. » Bien évidemment, les récentes augmentations du coût de l’électricité ont poussé l’Agglo d’Agen à franchir le pas. « Il ne faut pas négliger l’aspect environnemental mais il y a aussi une dimension économique que j’assume pleinement. Notre facture d’électricité va atteindre 1,6M€ en 2022 et pourrait augmenter de 30% l’année prochaine. Ces éclairages solaires vont nous permettre d’effectuer des économies à hauteur de 600 000 € par an. » Si les travaux d’installation ont commencé, la majeure partie du parc verra le jour en 2023 et 2024. « Nos services ont mené un important travail d’évaluation et d’inventaire afin de déterminer l’ordre de priorité sur les lampadaires à changer. Nous sommes ainsi parvenus à déterminer des cibles de rentabilité. A titre d’exemple, nous n’interviendrons pas sur des éclairages changés récemment ou équipés de la technologie LED, car ça n’aurait pas de sens. A l’inverse, des poteaux rouillés seront en haut de la liste. C’est la vétusté qui va guider notre plan d’actions. » Au total, c’est près d’un tiers du parc d’éclairage des communes de l’Agenais qui va connaître cette mutation, l’agglo comptant près de 19 000 sites d’éclairage, alimentés par 700 armoires électriques.

Un showroom grandeur nature

L’investissement financier est chiffré entre 11 et 14M€. Une somme importante qui explique pourquoi la totalité des lampadaires ne seront pas remplacés dans l’immédiat. « Il faut comprendre qu’un point lumineux à énergie solaire embarque une technologie bien plus avancée qu’un éclairage classique, notamment entre les panneaux photovoltaïques et la batterie. » Un principe que maîtrise donc sur le bout des doigts Fonroche Lighting. La société dirigée par Laurent Lubrano va bénéficier d’un énorme coup de projecteur lors du Salon des maires. « Si nous sommes la première agglomération à investir massivement, c’est aussi qu’on forme un beau tandem agenais avec Fonroche, se réjouit Jean Dionis. La signature de la convention va être médiatisée donc ça va nous permettre de sensibiliser nos collègues. Il faut bien se rendre compte que 6 000 mâts d’éclairage, c’est considérable. L’agglo va devenir un site pilote. D’autres collectivités vont venir à Agen pour voir comment nous sommes organisés. Fonroche va bénéficier d’un véritable showroom grandeur nature et c’est un bon coup de main qu’on peut leur rendre car ça nous réussit aussi bien financièrement, qu’écologiquement de travailler avec eux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 2 =