A Bon-Encontre, une nouvelle aire pour une nouvelle vie

Construite en 2000, l'aire d'accueil de Bon-encontre est la plus ancienne de l'Agglomération d'Agen. Pour améliorer la qualité de vie des gens du voyage, cet espace a été refait à neuf. Un chantier qui marque le début d'une politique plus large.

0 Shares

Aujourd’hui, conformément à la loi Besson qui impose aux communes de plus de 5000 habitants de mettre en œuvre des schémas d’accueil et d’habitat pour les gens du voyage, l’Agglomération d’Agen gère cinq aires d’accueil. Ces dernières se trouvent à Agen, Boé, Le Passage, Bon-Encontre et Foulayronnes. Enfin, une aire de grand passage est, elle, installée à Lafox. Des infrastructures qui garantissent près de 200 places de caravanes. « Un excellent moyen pour lutter contre les occupations illicites », selon le maire et vice-président de l’Agglo d’Agen Jean Dionis. Cependant, l’aire de Bon-Encontre, après 20 années de service, devenait vétuste et ne répondait plus aux normes en vigueur. Il a donc été décidé d’enclencher un lourd programme de rénovation pour démolir et reconstruire à neuf la totalité de l’espace.

Neuf emplacements pour neuf familles

Le coût du projet s’élève à 931 000€. Il aura fallu au total neuf mois de travaux pour « remettre à jour la plus vieille aire d’accueil de l’Agglo ». La zone est à présent dotée de neuf emplacements, tous équipés d’un module de sanitaires et d’un espace couvert. Le tout permet dorénavant de recevoir neuf familles. « On a évidemment travaillé en collaboration avec les communautés tsiganes pour comprendre leurs besoins et nécessités dans ce nouvel hébergement. Évidemment, le sujet des toilettes et des douches était régulièrement revenu », précise Francis Garcia, vice-président de l’Agglomération d’Agen délégué à la cohésion sociale. Lors de l’inauguration, les élus ont rappelé que « les aires d’accueil avaient permis aux gens du voyage de gagner dix ans d’espérance de vie, sans modifier leur train de vie, mais en l’améliorant. »

D’autres projets en cours

L’aire d’accueil de Bon-Encontre possède déjà huit résidents, il reste donc une place. Un ménage qui souhaite s’installer sur l’aire devra s’acquitter d’une redevance qui s’élève à 2€ par jour et prépayer sa consommation d’eau et d’électricité. Cependant, l’Agglo ne met pas un terme à ses développements perpétuels pour améliorer le cadre de vie des gens du voyage. « Il faut aller plus loin dans la réflexion et revoir notre manière de penser. On peut encore perfectionner de nombreux points », a confirmé le premier édile. Par exemple, d’ici trois ans, une nouvelle aire d’accueil sortira de terre à Foulayronnes, pouvant recevoir 25 places. Enfin, les élus souhaitent petit à petit faire une large transition vers la création de terrains familiaux adaptés pour répondre aux soucis de sédentarisation des familles. Un aménagement qui remplacerait à l’avenir toute la fonction des aires d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

86 − 78 =