De Baudre forme à l’expertise-comptable jusqu’au bout des chiffres

Le diplôme de comptabilité-gestion est incontestablement l'une des forces du lycée Jean-Baptiste-de-Baudre. Son environnement inégalable et les débouchés vers l'emploi qu'il engendre en font un incontournable sur Agen.

0 Shares

Quand on parle du lycée Jean-Baptiste-de-Baudre, on pense souvent à une multitude de BTS aussi variés les uns que l’autre et qui ont le vent en poupe, mais on oublie parfois le DCG (Diplôme de comptabilité et gestion) proposé par le lycée agenais. Pourtant, cette formation de trois ans, attribuant le niveau de licence, est dans le cas d’Agen, la seule à se faire dans un établissement scolaire, alors qu’elle se déroule en temps normal à l’université dans le reste de l’Hexagone. Ce diplôme, composé de 13 épreuves et s’appuyant sur un programme national, permet d’accéder à des postes à responsabilités dans les métiers de la comptabilité. « C’est le premier grade qui ouvre toutes les portes dans la voie de l’expertise-comptable, mais permet aussi de pouvoir continuer vers différents masters », confirme Marie-Christine Carmassi, directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques du lycée De Baudre. De plus, l’établissement situé allée Pierre-Pomarède en est une référence en la matière, avec récemment un taux d’obtention de 80% pour la promotion 2022 du DCG. Aussi, en analysant attentivement les résultats détaillés des différents UE (unités d’enseignement), on s’aperçoit que ces derniers sont, à De Baudre, très souvent supérieur à la moyenne nationale. Des statistiques qui prouvent la qualité d’une formation qui a su s’implanter de manière efficace, permettant à de nombreuses étudiantes et de nombreux étudiants d’obtenir un diplôme national exigeant.

Une deuxième année en alternance

Récemment, le lycée a fêté les dix ans de l’ouverture du diplôme à l’occasion d’une soirée événement en compagnie de la Chambre départementale des experts-comptables et du maire d’Agen Jean Dionis le 17 novembre dernier. Aujourd’hui, cette formation est véritablement reconnue, notamment pour ses conditions d’apprentissage. « Quand on a commencé, c’était assez compliqué, notre situation géographique, entre Toulouse et Bordeaux ne facilitait pas notre recrutement. Depuis quelques années, le bouche à oreille faisant, certains préfèrent privilégier une classes à 30, plutôt qu’à 45 comme à Bordeaux ou Toulouse. Ici c’est plus intimiste, les enseignants sont plus proches des étudiants, se réjouit la directrice. On a des jeunes de Charente ou du Lot qui viennent jusqu’à nous parce qu’ils ont des certitudes sur cet environnement. » Nouveauté cette année, le DCG 2ème année en alternance a ouvert ses portes. Dans ce cadre, y sont intégrés des étudiants titulaires d’un BTS comptabilité et gestion qui est aussi assuré par le lycée, ou d’un DUT GEA. Un parfait compromis pour la jeunesse qui se tourne de plus en plus vers la formation rapide. « Il faut avoir conscience que les étudiants peuvent tirer leur épingle du jeu. C’est un secteur qui recrute énormément et localement qui plus est. » Une formation qui complète donc l’offre exceptionnelle du lycée De Baudre.

Découvrez De Baudre par vous-même

Vous pourrez rencontrer étudiants et enseignants du lycée sur le Salon Infosup à Agen les 19 et 20 janvier 2023 et tous vous attendent très nombreux pour les portes ouvertes des formations de l’enseignement supérieur du lycée De Baudre le mercredi 25 janvier 2023 à partir de 13h. Vous pouvez aussi vivre une immersion au cœur de la formation qui vous intéresse. Pour cela, il suffit de déposer une demande sur le site du lycée (lyceedebaudre.net), ou vous adressez à vote établissement. Toutes ces formations tertiaires et industrielles, reconnus par les professionnels, offrent des opportunités d’emplois très intéressantes. A vous de les découvrir.

Les différents BTS du lycée De Baudre //

Secteur tertiaire :

– Comptabilité et gestion (CG)

– Gestion de la PME (GPME)

– Support de l’action managériale (SAM)

– Management commercial opérationnel (MCO)

Secteur industriel :

– Système numérique Option informatique et réseau (SNIR)

– Système numérique Option électronique et communication (SNEC)

– Conception des processus de réalisation de produits (CPRP)

– Conception de produits industriels (CPI)

– Electrotechnique (ET)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

80 − 73 =