Albret : Isabelle et son atypique fournil de Lamarque sur M6

A Moncrabeau dans l'Albret, Isabelle Lenseigne et son fournil ont été sélectionné par l'émission d'M6. Découverte de cette boulangerie à l'ancienne qui a séduit la production.

0 Shares

Je pense que ce qui leur a plu, c’est le côté atypique”, sourit Isabelle Lenseigne, boulangère au fournil de Lamarque à Moncrabeau. Dans quelques jours, sa jolie boulangerie sera visible dans tous les salons de France grâce à l’émission “La meilleure boulangerie de France”. “L’année passée, j’ai été contactée par la production de l’émission. “Je travaille seule, de façon très naturelle, très proche du produit. Je fais mon pain au four à bois, de façon très différente par rapport aux grosses équipes qu’on peut parfois y voir”, explique l’artisan. De plus, l’aventure du pain n’a commencé pour elle qu’en 2019, à la suite d’une reconversion professionnelle. “On m’a dit que j’avais tout à fait ma place, même si j’avais une production plus modeste que d’autres candidats, et je me suis lancée”.
Ainsi commence l’aventure télévisuelle pour Isabelle. En raison de la complexité de production de l’émission, Bruno Cormerais et Meilleur ouvrier boulanger de France, Noëmie Honiat, cheffe pâtissière sont venue l’année passée chez Isabelle. “L’émission ne sera diffusée que dans la semaine, mais comme ils voient une centaine de boulangers dans la France entière, le tournage avait été réalisé bien en amont”.

L’amour de l’artisanat 

Ce qui a plu à la production de l’émission ? La façon de travailler d’Isabelle, qui fait remonter la nostalgie des boulangeries de nos grands-mères. “J’ai choisi la boulangerie parce que je suis amoureuse de l’artisanat. Je voulais pouvoir travailler en fusion avec la matière première. ” Seule devant son four à gueulard (ndlr, un modèle de four à bois créé il y a 150 ans et qui cuit le pain en dirigeant la flamme grâce à une pièce en fonte nommée le gueulard). “Je fais tout, toute seule. La fabrication, la vente… ”, explique Isabelle. “Je réalise un pain au levain, c’est-à-dire avec seulement de l’eau, de la farine et du sel. Sans aucun additif”. Pour son pain, Isabelle utilise d’ailleurs des farines artisanales. Chaque nouveau lot de farine produit de légères variations selon la façon dont a grandi le blé en fonction des conditions climatiques. « Cela demande une adaptabilité, c’est ça qui me plaît”, explique Isabelle, dont l’amour pour son produit se sent dans ses explications. “ Des fois, les fournées sont moins jolies. Ça peut arriver avec ces nouvelles farines qui me surprennent, mais j’aime travailler comme ça, je rectifie au fur à mesure.” 

Une expérience “qui sort de ma routine” 

Dans l’ancienne dépendance en pierre restaurée en boulangerie, Isabelle a pu démontrer tout son talent et son amour du pain devant l’équipe de l’émission. “Je me suis dit que ça allait me sortir de ma routine”, se remémore Isabelle. “C’était une expérience plutôt fun, surtout quand, comme moi, on a encore et toujours des choses à apprendre. L’équipe était hyper gentille. Bruno et Noémie, les jurés ont été très bienveillants. ” Les produits d’Isabelle ont été évalués en plusieurs étapes : une dégustation, une présentation de deux produits (dont un était une création spéciale pour l’émission) et une épreuve de créativité à laquelle le mari d’Isabelle a dû mettre la main à la pâte. “Nous avons travaillé en binôme avec mon mari car seule, pour réaliser un produit en deux heures, ça allait être assez difficile”, raconte la professionnelle. “ Et mon mari a été très inspiré pour la création pendant l’épreuve”, glisse-t-elle avec un sourire. “Pour moi, ça a été une super expérience et j’ai pu avoir des conseils de la part de Bruno Cormerais qui ont sensiblement amélioré ma production”. Les produits d’Isabelle et de son fournil seront donc à découvrir jeudi 16 février à 18 h 35 sur M6. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + = 3