La Maison Léopaul de Bias et la fougue de sa jeunesse sur M6

A Bias, dans le Villeneuvois, La Maison Léopaul est l'une des deux boulangeries retenues dans le Lot-et-Garonne pour l'émission « La Meilleure Boulangerie de France ». La jeunesse en tout point de cet établissement a séduit la production de M6.

0 Shares

Ce qui frappe quand on parle de la Maison Léopaul, c’est sa jeunesse en tout point. D’une part, parce que la boulangerie n’est que dans sa sixième année d’existence, d’autre part, parce que Pauline Lassarrade, co-fondatrice de l’établissement en octobre 2017, n’a que trente ans, et enfin, parce que les huit personnes qui l’entourent dans son équipe ont une moyenne d’âge de 21 ans. « Cela s’est retrouvé par hasard, mais c’est un plaisir, certains sont des apprentis que l’on a gardés et ils apportent une autre dynamique. Toute l’équipe est aux aguets de ce qui se passe sur les réseaux, en plus de proposer des choses nouvelles. C’est une équipe de travail homogène », commente celle qui a totalement repris les rênes de la Maison Léopaul en mai 2022.

« Une expérience folle »

Entre les premières prises de contact avec la production du groupe M6 et la diffusion ce jeudi à 18h35, il s’est passé un an. « On a été contacté en février dernier par la production qui nous disait que l’émission allait s’arrêter en Lot-et-Garonne pour la toute première fois. On faisait partie des profils retenus. Avec mon binôme Yannis, on a fait de nombreux entretiens pour défendre notre projet. Enfin, on a eu la réponse trois semaines plus tard », détaille-t-elle. Une première aventure qui a mené au tournage le lundi 2 mai 2022 dans des conditions bien particulières. « On sortait d’un 1er mai chargé, où l’on faisait quelque chose de spécial pour le muguet. C’était difficile physiquement, car en plus, nous ne travaillons pas le lundi. Ajouté à cela, l’attribution des notes se fait lors du dernier jour de tournage qui se déroulait alors au Pays Basque. Donc, sur notre journée de travail, il a fallu qu’on fasse trois heures de route en plus », se remémore Pauline, précisant que c’était « une expérience folle. Bruno Cormerais et Noëmie Honiat ont su nous mettre à l’aise et nous ont promulgué de supers conseils. On n’a pas vu les dix-heures de tournage passer. »

La fréquentation en augmentation

Déjà bien connu pour son savoir-faire des produits lot-et-garonnais et son cheval de bataille pour le fait maison, la Maison Léopaul a déjà trouvé un nouveau souffle d’affluence en cette expérience télévisuelle peu commune. « On avait discrètement installé un autocollant certifiant notre passage dans l’émission depuis le tournage et certains l’avaient remarqués. Cela s’est accentué depuis la pub de M6 en décembre dernier où j’apparais dans le générique. On a déjà senti que la fréquentation s’accentuait avant la diffusion. La production nous a prévenu que l’impact serait conséquent vendredi matin. On n’arrive simplement pas à le mesurer. » A présent, il ne reste plus qu’un moyen pour connaître le dénouement de cette aventure : être devant son écran de télévision jeudi. « C’est déjà une chance inouïe de pouvoir représenter le Lot-et-Garonne de cette manière », termine Pauline.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 − = 13