Agen : Avec le carnaval, direction le Far Ouest !

C'est un des événements les plus attendus de l'année. Après un retour réussi en 2022, le carnaval d'Agen 2023 emmènera petits et grands jouer aux cow-boys et aux indiens.

0 Shares

La dernière ligne droite approche et les petites mains continuent de s’activer. À peine passé la porte des entrepôts du comité Animation carnaval, que l’on entend perceuses et autres outillages continuer de s’affairer sur les chars. 
Un grand condor surveille les allées et venues depuis son char alors que continuent à être peaufinés les derniers préparatifs de cette nouvelle édition du carnaval. Après le fantastique et la féerie qui avaient signé le grand retour de l’événement post-covid, direction le Far-Ouest et les plaines américaines pour cette édition 2023. « Déjà, à la fin de la précédente édition, nous savions déjà que nous ferions ce thème », sourit Patrick Troader, bénévole et trésorier au sein de l’association Animation carnaval. Cette année, reconstitution de rue western, troupes d’acteurs, taureau mécaniques et bien d’autres animations auront la part belle dans la cité agenaise. Les festivités démarreront place Armand-Fallières à 10 heures, avec l’arrivée de Jean Dionis, maire d’Agen, et Clémence Brandolin-Robert, 1ère adjointe, à bord d’une voiture de shérif. Plusieurs spectacles et animations se dérouleront au fil de la journée avant le grand défilé nocturne des 11 chars, à 20 heures 30 le samedi. 
Si cette année Agen se mettra à l’heure des saloons et des diligences, c’est grâce à l’implication sans faille de la petite armée de bénévoles qui œuvrent en coulisses depuis 2017. « La mairie est toujours très fière de voir le carnaval », explique l’élue agenaise Clémence Brandolin-Robert. « Par leur travail, les bénévoles ont su inscrire cet événement dans le calendrier et rassembler un monde fou pour chaque édition ». L’an passé, malgré le froid, tous les enfants avaient joué le jeu en venant déguisés et rien n’avait fait reculer la foule agenaise pour venir assister au retour de leur défilé préféré. 

Un travail de longue haleine 

Ils sont une quinzaine à l’année à œuvrer sur les chars des éditions suivantes. « Nous sommes à plusieurs sur un char », explique Patrick Troader. La réalisation prend 2 mois, en moyenne. « Il faut couvrir les structures métalliques de journal puis les couvrir de fleurs ou alors restaurer les chars que nous avons achetés entiers ». Car chaque année, l’association renouvelle ses chars par des achats ou des échanges avec d’autres comités de carnaval. « On s’invite un peu tous sur les carnavals et on réserve nos chars. Par exemple, comme nous avons des lacunes pour la construction de structures métalliques, nous les achetons auprès d’autres comités », explique Patrick Troader. Pour un char, comptez une centaine d’euros jusqu’à 500/600€ pour ceux choisis par Animation Carnaval. « On essaie de se limiter à 600€ », acquiesce madame Troader. 
Car au-delà des chars, le carnaval agenais est aussi un véritable investissement financier. La mairie d’Agen soutient l’association à hauteur de 16 000€ et s’occupe de la communication de l’événement et du prêt de véhicules, mais le coût global s’élève entre 45 000 et 50 000€. « Nous finançons le reste grâce à nos partenaires et à des ventes, d’autant que cette année, le budget est resté important, car nous avons voulu proposer des choses fortes», explique Patrick Troader. Néanmoins, l’heure n’est pas encore aux comptes, mais aux derniers préparatifs. Et les plus jeunes mettront eux aussi la main à la pâte, notamment mercredi 29 mars avec un atelier de création d’attrape-rêves qui orneront un arbre de vie place Fallières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 3 =