Sénatoriales : Christine Bonfanti-Dossat de nouveau candidate 

Comme tous les trois ans, une partie du Sénat va être réélue par les grands électeurs. Sénatrice du Lot-et-Garonne depuis 6 ans, Christine Bonfanti-Dossat a choisi de se représenter pour une nouvelle mandature. 

0 Shares

« Pas question pour moi de me dérober ». C’est avec ces mots que Christine Bonfanti-Dossat, actuelle sénatrice de Lot-et-Garonne depuis 2017, a officialisé sa nouvelle candidature pour cette élection.
Alors qu’elle avait annoncé ne pas reconduire son mandat à la fin de celui-ci, Christine Bonfanti-Dossat a finalement choisi de se représenter et la fait savoir par voie de communiqué de presse. Pour la candidate, le contexte actuel a grandement joué dans sa décision « Il y a six ans, personne n’imaginait que la Covid mettrait le pays à genoux, que la guerre renaîtrait en Europe, que nous serions victimes d’une inflation oubliée depuis longtemps et que notre démocratie serait à ce point mise à mal », déclare-t-elle. « Dans ces conditions, la défense de mes idées rendait impossible un abandon de poste. » Elle explique également que Gérard Larcher, président du Sénat, l’aurait encouragée à déposer une nouvelle candidature. « Et puis, ces derniers mois, un grand nombre d’entre vous m’ont encouragé à me représenter, tout comme le président du Sénat, Gérard Larcher, qui m’honore de sa confiance. »

Six candidatures dans le département 

Face à la sénatrice sortante et son suppléant, Gaétan Malanges, maire de Saint-Barthélémy en Agenais, se présenteront : Jean-Pierre Moga (union centriste), sénateur sortant et sa suppléante Marie-Laure Grenier, maire de Casseneuil, Sébastien Delbosq (RN), Jean-Français Garrabos (Renaissance), maire de Feugarolles et d’Estelle Blineau, conseillère municipale de Villeneuve-sur-Lot, de Michel Masset (gauche), notamment maire de Damazan et Béatrice Lavit, conseillère départementale, de Maryse Combres avec le Villeneuvois Marc Tranchard, d’Arnaud Devilliers (divers centre) avec Emmanuelle Cugurno, élue au sein de la municipalité agenaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 1 =