Agen : le site de la clinique Esquirol-Saint-Hilaire en pleine évolution

La clinique agenaise, propriété du groupe Elsan, procède actuellement à l'extension de son cabinet de radiologie sur site, afin d'y implanter une deuxième IRM en début d'année 2024.

0 Shares

A Agen, le groupe Elsan a la mainmise sur les deux centres de radiologie, situés à la clinique Esquirol-Saint-Hilaire et à la clinique Calabet, à proximité du canal d’Agen. Des achats effectués il y a maintenant plus d’un an alors, avec comme projet sous-jacent, l’amélioration future des sites (1800 m2 de plateaux techniques au totale) et de ses équipements pour renforcer l’offre locale de soins. C’est ainsi qu’ont récemment commencé les travaux sur l’ensemble des sections de radiologie. Tout d’abord, « d’importants travaux d’aménagement sur le centre de radiologie du Pont Canal ont permis l’installation d’un deuxième mammographe au sein du pôle de sénologie, renforçant l’offre au service des usagers (notamment en terme de dépistage). L’ensemble du cabinet bénéficie par la même occasion d’une rénovation de ses espaces dédiés aux patients ainsi qu’aux professionnels », précise le groupe Elsan.

Un nouvel atout

Le gros du chantier touche en revanche la clinique Esquirol-Saint-Hilaire, qui a vu peu à peu un nouveau bâtiment sortir de terre dans le prolongement du bloc dédié aux consultations. Des travaux d’envergure qui ont débuté ce mois de juillet. On parle ici du bâtiment qui verra prochainement l’arrivée d’une seconde IRM à la clinique (près d’1M€ d’investissement) et pour lequel la première pierre symbolique a été posée ce mercredi 6 septembre. A orientation cardiologique, gynécologique et cancérologique, « cette IRM permettra une expertise conjointe radiologue/cardiologue dans l’élaboration du diagnostic de séquelles cardiologiques et favorisera le dépistage de l’endométriose ». Point non négligeable que souligne aussi la clinique : la réduction des délais d’accès à ce type d’examen. « Ces travaux seront aussi l’occasion de rénover ce plateau technique dans sa globalité : un nouvel accès extérieur, les zones d’accueil, salles d’attente, salles et zones d’examens, espaces réservés aux patients, mais aussi aux professionnels dans le cadre d’une amélioration de la vie au travail. L’organisation de tous les circuits est également repensée afin de satisfaire aux besoins des patients et des équipes. » Dans la continuité de l’arrivée de l’IRM et de la fin des travaux, la réhabilitation de l’accueil de la radiologie sera révisée en début d’année 2024, afin de dissocier les flux lors de l’arrivée en clinique. Aussi, sur chaque cabinet, des bornes d’accueil sont en place depuis peu. Cette solution permet une optimisation et une fluidification des prises de rendez-vous et des entrées pour plus d’accessibilité et moins d’attente. A terme, l’IRM déjà en place sera remplacé courant 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 42 = 47