Lot-et-Garonne : 9 véhicules supplémentaires de lutte contre les feux de forêt pour le 47 

Après les méga-feux de 2022, l'État français annonçait la mise à disposition des services d’incendie et de secours, d’un fonds de 150 millions d’euros. Un fond qui permet au SDIS 47 de renforcer ses moyens opérationnels avec l'acquisition de 9 véhicules de lutte contre le feu supplémentaires.

0 Shares

Plus de 2M€ de subventions allouées au Service départemental d’incendie et de secours de Lot-et-Garonne (SDIS 47) grâce au pacte capacitaire 2023. Après les terribles incendies de 2022 en Gironde, où 76 000 hectares de forêts sont partis en fumée, soit l’équivalent du massif forestier lot-et-garonnais, le président de la République annonçait, le 28 octobre 2022, la mise à disposition des services d’incendie et de secours, d’un fonds de 150 millions d’euros dans le cadre des pactes capacitaires, pour faire face aux conséquences du changement climatique et à l’évolution des incendies.

Une urgence à renforcer la capacité opérationnelle qu’avait soulignée Sophie Borderie, présidente du Département, concernant le SDIS 47 qui couvre un territoire dont une partie est le départ de la forêt des Landes. « Cela montre bien l’importance d’agir, mais surtout de réagir », a rappelé le préfet du Lot-et-Garonne, Daniel Barnier.

9 véhicules supplémentaires 

« Sur l’année 2022, ce sont 500 départs de feu de forêts entre juin et septembre qui ont été enregistrés sur le département et maîtrisés par les hommes du SDIS, soit un bond de 300% » a commencé la présidente Sophie Borderie. « Nous avions donc exprimé en décembre de cette année là le besoin d’engins au moment des États généraux de la forêt du Massif des Landes de Gascogne, ». 
Le SDIS de Lot-et-Garonne, étant éligible au pacte capacitaire, a engagé plusieurs démarches visant à capter des financements nécessaires à l’acquisition : d’engins lourds spécifiques à la lutte contre les feux de forêt de moyens matériels et technologiques destinés à la prévention contre les feux de forêts (drones et support logiciels.) Concrètement, cette subvention va permettre au SDIS une montée en puissance dans le domaine matériel. « Techniquement, cela veut dire que nous allons désormais posséder 6 camions dits « d’attaque » avec des citernes de 6 000 litres pour pouvoir pénétrer les massifs et aller au contact des départs de feu, un camion-citerne d’alimentation de 13 000 litres d’eau qui permettront de diminuer les navettes pour le réapprovisionnement et deux véhicules destinés à l’équipe de brûlage tactique », a résumé le colonel Tournay du SDIS 47. « C’est l’aboutissement d’engagement fort », a félicité la présidente du Département. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

82 − = 74